Jorge Lorenzo compétitif sur quatre roues



Alors que la saison MotoGP 2016 n’est certainement pas la meilleure de sa carrière, ce weekend, Jorge Lorenzo s’est offert une sacrée bulle d’air.

En effet, celui qui se promenait du côté de Silverstone aura certainement pu l’entrevoir puisqu’il y était présent pour tester la Mercedes W05 de 2014. Celle-là même avec laquelle Lewis Hamilton s’était offert le titre de Champion du Monde en remportant 11 courses, ce qui, ajoutées aux 5 de Rosberg, faisait de la Mercedes une des voitures ayant le plus écrasé par sa domination le Championnat du Monde de Formule Un.

Comme on pouvait s’en douter, Lorenzo était un peu comme un gosse devant la vitrine du marchand de jouet. Alors il s’est appliqué, juste histoire de profiter au maximum de cette expérience qu’il qualifiait d’incroyable.   

« Tout d’abord, je tiens à remercier Monster Energy pour m’avoir offert cette opportunité. Ça a été une grande expérience, un rêve devenu réalité. Les derniers jours ont été très spéciaux pour moi. J’ai eu l’occasion de travailler aux côtés de certains des meilleurs ingénieurs dans ce sport, j’ai piloté une F2, j’ai accompli des séances d’essais sur simulateur et enfin est arrivé le vrai deal.

Aujourd’hui, j’ai piloté une Formule Un. Cela a été une journée incroyable. Je suis très satisfait de mes temps au tour lors du dernier run. D’après ce que les ingénieurs ont dit, mes temps étaient vraiment compétitifs. La voiture est extrêmement lisse alors que je m’attendais à quelque chose de plus sauvage, de plus difficile. En fin de compte, tout était bon : le volant, le moteur, tout.

Elle était assez facile à piloter et dans les virages, elle est vraiment, vraiment rapide et le grip de la voiture…il est irréel. Dans le premier tour vous sentez la puissance, mais lorsque vous vous habituez à elle, c’est semblable à une MotoGP, sauf dans les virages où là, vous êtes dans un autre monde, environ 40km/h plus rapide au milieu des virages.

En outre, j’ai été surpris à quel point vous pouvez freiner tard et la charge de grip que peut supporter la voiture à plein régime dans les virages rapides est incroyable ».

Et si le majorquin a été charmé par la W05, chez Mercedes on s’est également dit charmé par l’approche de Jorge Lorenzo.

C’est en tout cas l’avis de Richard Lane, ingénieur piste pour Mercedes AMG : « Cela a été formidable de travailler avec Jorge aujourd’hui. Dès qu’il est arrivé, il a été rempli d’enthousiasme et désireux de jouer le jeu à fond. Entre chaque run, il s’est penché sur les données et il a sans cesse cherché à trouver des domaines d’amélioration. Vous comprenez pourquoi il est multiple champion du monde sur deux roues ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de