#JapanGP, Moto3, FP1 : Binder au tapis, Bulega en profite



Après deux semaines e pause bien méritées et quelques heures d’avion, il est enfin temps de retrouver les pilotes de la catégorie inférieure pour la dernière ligne droite d’une saison qui n’a plus de grands secrets à nous livrer.

En effet, si Marc Marquez pourrait être sacré Champion du monde au Japon, Brad Binder n’aura en revanche pas attendu jusque-là puisque lui l‘a été en Aragon.

Quoi qu’il en soit, si le Champion est d’ores et déjà désigné, il reste un podium à déterminer et si Navarro et Bastianini sont les mieux placés, avec respectivement 143 et 139 points, il conviendra tout de même de ne pas trop vite écarter Joan Mir (117 points), Nicolo Bulega (113 points), Fabio Di Giannantonio (111 points) et Francesco Bagniaia (110 points) même si ce dernir et sa Mahindra sont quelque peu en perte de vitesse.

Du côté de la météo, elle est plutôt correcte pour le Japon puisque le ciel laisse percer quelques rayons de soleil. La température de l’air est de 18,9 degrés et celle au sol est de 23,8 degrés.

Rappelons encore avant d’entrer dans le vif du sujet que la saison dernière, c’est Antonelli qui signait le meilleur temps de la première séance en 1.57.500 et que le record de la piste est détenu par Danny Kent en 1.56.555.

C’est Brad Binder qui établissait le premier temps de référence suivi par Livio Loi, le futur pilote Léopard et Enea Bastianini, le futur pilote Monlau.

L’Italien ne traînait toutefois pas en chemin et reprenait le bien de Binder dès son troisième tour.

Mais c’est finalement Binder qui rentrait au stand au quart d’heure avec le meilleur temps devant Oettl, Bastianini, Rodrigo et Quartararo.

A un quart d’heure du terme, Jorge Martin chutait au virage 8 et était emmené en civière même si, à première vue, son état ne semblait pas alarmant.

Jules Danilo l’imitait à 12 minutes du terme mais reprenait la piste au guidon de sa Honda. John McPhee, alors 26ème en faisait de même la minute suivante.

Mir prenait la deuxième place à 10 minutes du terme alors que Binder continuait son cavalier seul avec 570 millièmes d’avance.

Pourtant, Binder partait à la faute à 8 minutes du terme en suivant son équipier, qui prenait la seconde place, à 8 minutes du terme. Joan Mir aussi goutait aux joies du bac à gravier.

Navarro passait à l’attaque et se plaçait second à 5 minutes du terme et échouait une fois de plus le tour suivant pendant que Loi remontait à la quatrième place.

Bulega, en revanche, n’échouait pas. En effet, à deux minutes du terme, il prenait le leadership en améliorant le chrono de référence de 149 millièmes.

L’Italien n’était plus inquiété et dominait un top 5 complété par Binder, Navarro, Quartararo et Livio Loi.    

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires