#JapaneseGP, Moto3, course : Bastianini (re)gagne enfin



Enfin ! Plus d’un an après sa dernière victoire, Enea Bastianini a enfin retrouvé le chemin du succès en remportant le Grand Prix du Japon. Il devient le 9ème vainqueur différent en Moto3 cette saison.

Après un début d’année compliqué (33 points à l’issue des 6 premières courses) alors qu’il faisait partie des favoris pour la couronne, Enea Bastianini montait en puissance depuis le mois de juin. Monté sur le podium en Catalogne, en Allemagne, en Autriche, à Saint-Marin ou encore en Aragon, l’italien courrait après un triomphe qui ne cessait de lui échapper. C’est enfin fait.

Le holeshot est réalisé par Andrea Migno, poleman sur tapis vert suite au déclassement d’Hiroki Ono. Quelques places derrière, Jorge Navarro chute et entraine avec lui Gabriel Rodrigo et John McPhee après avoir touché l’arrière de la machine de Joan Mir. Pour ces 3 hommes, la course s’arrête alors qu’elle vient à peine de débuter.

Profitant d’une petite erreur du leader, Binder s’infiltre à l’intérieur et prend les commandes de la course. Les kilomètres s’enchaînent et un groupe de 5 se détâche : Brad Binder, Andrea Migno, Enea Bastianini, Francesco Bagnaia et Hiroki Ono. De retour aux avant-postes, le jeune Nicolo Bulega vient bientôt se joindre à la lutte.

Si la lutte fait rage dans le peloton, personne n’est en mesure de passer à l’offensive sur Binder. Une dizaine de boucles restent à effectuer lorsque le sud-africain, sûr de lui, commence à se mettre à l’abri de toute attaque. L’on pense alors que la course est pliée… mais c’était sans compter sur un Bastianini plus véloce que jamais. Dixième après dixième, le pilote Honda revient et surgit dans ses échappements à l’entame de la dernière boucle.

Une seule attaque, mais celle qu’il fallait

Bestia peut tenter l’intérieur à chaque virage, mais il attend patiemment le virage n°11 au bout de la longue ligne droite. Incisif, l’italien fait les freins au nouveau champion du monde et parvient à garder sa trajectoire. Sur la ligne, Enea Bastianini conserve l’avantage et s’impose pour 17 petits millièmes. Un écart similaire à celui de Misano 2015 (+0.037 devant Miguel Oliveira), où il avait remporté sa première – et unique jusqu’à Motegi – victoire en GP.

Troisième, Hiroki Ono devient le premier japonais à monter sur un podium en catégorie Moto3 ; un beau cadeau pour son public, venu en nombre sur le Twin Ring Motegi. Andrea Migno a tenté de lui disputer la place, mais un contact suivi d’une réaccélération trop précoce dans le dernier tour ont ruiné les chances du jeune italien. 

Belle performance pour l’allemand Philipp Oettl, qui rentre dans le top-5 pour la 3ème fois de l’année. Le belge Livio Loi (8ème) égale son meilleur résultat de la saison, tandis que Fabio Quartararo (9ème) retrouve un top-10 qu’il n’avait plus connu depuis l’Autriche cet été. Lorenzo Dalla Porta (12ème) marque ses premiers points sous les couleurs du Sky Racing Team VR46. L’espagnol Albert Arenas, remplaçant d’Alexis Masbou chez Peugeot, score sa toute première unité.

De nombreuses chutes sont à signaler en plus des 3 du départ. Aron Canet, Andrea Locatelli, Darryn Binder (qui, 9ème, tenait le meilleur résultat de sa carrière) ou encore Stefano Valtulini ont rendu visite aux graviers nippons. Bo Bendsneyder et Maria Herrera ont quant à eux écopé d’un ride-through pour départ anticipé.

Le succès d’Enea Bastianini lui permet de reprendre la place de dauphin à Jorge Navarro, désormais distancé de 21 points. Nicolo Bulega retrouve la 4ème place, synonyme de meilleur rookie, mais Joan Mir (+3) et Fabio di Giannantonio (+5) auront une revanche à prendre à Phillip Island le week-end prochain. Fabio Quartararo passe du 15ème au 13ème rang, alors que Jules Danilo reste 18ème malgré son résultat blanc aujourd’hui.

Résultats complets

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires