Cal Crutchlow reçu 5 sur 5



Voilà désormais 5 Grands Prix que Cal Crutchlow termine à chaque fois meilleur pilote satellite. Une série qui pourrait bien emmener le britannique vers le « titre », alors que l’affaire semblait mal embarquée en début de saison.

Avec 5 points marqués à l’issue des 5 premières courses, Cal Crutchlow a vécu le pire début de saison de sa carrière. Dix épreuves plus tard il pointe 7ème et 1er pilote privé au classement général, et ce malgré un-tiers de résultats blancs. Papa d’une petite Willow depuis le mois d’août, l’homme du Team LCR n’en finit plus d’enchainer les performances.

Le déclic, Crutchlow l’a eu en Allemagne où il décroche son premier podium en une quinzaine de mois. Un mois plus tard, il allait chercher la première victoire de sa carrière MotoGP à Brno, en République-Tchèque. Depuis, CALculator n’a cessé de rejoindre le parc-fermé en tant que privé n°1 à l’arrivée, que ce soit à Silverstone (2ème), à Misano (8ème), en Aragon (5ème) et plus récemment du côté de Motegi (5ème).

De 20ème au championnat, il a gagné 13 places et n’est désormais qu’à 8 points d’Andrea Dovizioso, sixième. Le natif de Coventry pourrait même aller chercher la 5ème position de Dani Pedrosa, doté de 39 unités supplémentaires mais dont la saison s’est sans doute terminée sur une chute lors des essais du GP du Japon. Quant au titre de meilleur pilote satellite – qu’il a déjà obtenu 2013, Crutchlow en est le favori mais il va devoir résister à l’espagnol Pol Espargaro (+10). Le duel à suivre en cette fin d’année.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de