#AustralianGP, Moto3, FP1 : Bulega dans le froid, le vent et la pluie !



Alors que le Championnat est plié depuis Aragon lorsque Brad Binder, archi dominateur, coiffait les lauriers du Championnat, le verdict pour le podium n’est pas encore tomber.

Si Enea Bastianini qui, la saison prochaine revêtira les couleurs Monlau, semble avoir pris une bonne option sur la seconde place, rien n’est encore scellé puisque Navarro mais aussi Bulega, Mir, Di Giannantonio et Bagnaia peuvent encore y prétendre.

Bien entendu, Navarro semble le mieux placé puisque Di Giannantonio et Bulega devront découvrir le tracé exigeant et plein de surprises de Philip Island tandis que Mir y effectuera sa seconde apparition après une wild card en 2015. Quant à Bagnaia, on n’oubliera pas qu’il est au guidon d’une Mahindra qui, tout au long de la saison a, d’une part, démontré avoir progressé mais aussi d’autre part, être encore inférieure à ses rivales autrichiennes et japonaises.

Pour commencer cette journée, la température de l’air est seulement de 15,5 degrés et celle au sol de 14,9 et il pleut !

On rappellera encore que le meilleur tour du circuit est à mettre à l’actif d’Alex Marquez, en 2014 avec un chrono de 1.36.050 et que le meilleur temps de la FP1, en 2015, avait été réalisé par Miguel Oliveira en 1.37.209.   

Au quart d’heure c’était Niccolo Antonelli qui accrochait le meilleur temps alors que la pluie redoublait sur la première partie du circuit.

Canet lui reprenait aussi tôt le leadership dans des conditions extrêmement délicates.

De son côté, Bastianini ouvrait le bal des chutes en partant à la faute au virage 4 mais sans gravité. Philipp Oettl l’imitait à 20 minutes du terme juste avant que Bulga ne se porte aux commandes de la session.

Les positions restaient inchangées jusqu’à 5 minutes du terme lorsqu’Antonelli prenait la seconde place à Canet. Spiranelli et Herrera partaient à la faute, Petraraca s’offrait un highside.

Le top 5 est donc constitué par Bulega, Antonelli, Canet, Rodrigo et Migno.

Livio Loi prend la dixième place, Danilo la onzième et Brad Binder la vingt-deuxième. On s’étonnera toutefois de voir Pawi, le spécialiste de la pluie, terminer seulement dix-septième.  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de