#AustralianGP, Moto3, QP : Binder, Quartararo et Bulega brillent sous un soleil retrouvé



20 minutes, voilà tout ce que la météo a offert aux pilotes de la catégorie Moto3 afin de nous livrer une qualification de toute beauté.

En effet, à 20 minutes du terme, la piste séchait suffisamment pour permettre de passer les slicks et comme on pouvait s’y attendre, la piste était alors prise d’assaut.

Mais comme la jeunesse confond parfois enthousiasme et réalisme, les chutes se multipliaient et obligeaient même la direction de course à sortir le drapeau rouge suite à la chute de Guevarra qui nécessitait l’intervention des secours afin de le transporter à la clinique mobile.

A ce moment, il restait quatre minutes et donc la possibilité d’effectuer deux tours lancés…une porte ouverte au spectacle mais aussi au carnage.

Si Locatelli, Ono et Canet étaient les grandes victimes de ce dernier, Binder, le patron, Quartararo, le seul à s’accrocher et Bulega, l’équilibriste, en étaient les étoiles.

En effet, c’est d’abord Bulega qui s’illustrait en effectuant un premier tour parfait. L’Italien profitait de chaque bout de ligne droite pour prendre les aspirations et bondir au freinage. Il smashait le meilleur temps provisoire de Binder et on le voyait alors s’imposer puisqu’il s’offrait 6 dixièmes d’avance.

Mais c’était toutefois sans compter sur l’incroyable dernier tour de Brad Binder qui améliorait le chrono de Bulega de plus de 7 dixièmes !

Fabio Quartararo était le seul à s’accrocher et signait le second chrono à 94 millièmes. Bulega, qui venait de boucler le tour précédent avec classe, ne répétait pas l’exploit et devait se contenter de la troisième place à 791 millièmes de Binder !

Rodrigo et un incroyable McPhee complètent le top 5 tandis que Livio Loi, qui dispute une très bonne fin de saison, est sixième.

On notera l’excellente qualification de Brad Binder, Darryn qui avec sa huitième place, obtient sa meilleure place sur la grille.

Déception en revanche pour Bagnaia, dixième, Mir, onzième et Navarro qui n’a pu faire mieux que la treizième place. Jules Danilo, pour sa part, est dix-septième.

La pluie pouvait recommencer à tomber…ce qu’elle n’a d’ailleurs pas manqué de faire !     

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires