Siméon, Loi, de bons résultats en attendant 2017



La saison 2016 n’a pas été la plus exceptionnelle pour les pilotes belges en Grand Prix. En effet, que ce soit Xavier Siméon, pilote QMMF en Moto2 ou Livio Loi, pilote RW Racing en Moto3, les fins de weekend ont souvent été placées sous le signe des difficultés.

Pour Xavier Siméon, on savait avant même que la saison ne commence que son défi sur la SpeedUp du QMMF ne serait pas aisé et le fait que, assez vite, l’écurie apprenne que ce serait sa dernière au plus haut niveau n’a certainement pas arranger les choses.

Le belge a souvent prêché dans le désert au milieu d’une équipe démobilisée. Pourtant, depuis sa signature avec Tasca Racing pour 2017, le belge signe des résultats encourageants et notamment lors d’une tournée asiatique au cours de laquelle il récoltait une dixième place au Japon et la onzième en Australie.

« Je suis très content de ce résultat. J’étais capable d’entrer dans le Top10 et de me battre pour la 8ème place. Je me sentais bien sur la moto et j’ai pu être rapide. J’ai eu de belles bagarres avec plusieurs pilotes dont mon équipier Julian. Nous nous sommes battus pendant plusieurs tours et c’est vraiment dommage qu’il soit tombé.

Je me suis aussi battu avec Zarco, donc, pour moi c’était une bonne course. La seule chose qui me manquait était un peu plus de vitesse en bout de ligne droite, je ne pouvais pas prendre l’aspiration. J’ai essayé plusieurs fois de passer Marcel Schroetter au virage n°4, mais c’est un très bon freineur, donc c’était très difficile de le dépasser. Quoiqu’il en soit, nous nous sommes battus pour le Top10 et j’en suis heureux. A présent nous partons en Malaisie confiants. C’est un circuit que j’apprécie mais où j’ai souffert de la chaleur les années précédentes. Je dois m’y adapter pour faire une bonne course ».   

Pour Livio Loi, la situation était différente puisqu’à l’inverse de son ainé, la saison s’annonçait plutôt bien après des essais hivernaux convaincants.

Pourtant après une première au Qatar mi-figue, mi-raisin, le Belge rentrait dans le rang et avait toutes les difficultés du monde à en sortir.

Mais à l‘instar de Xavier Siméon, la tournée asiatique lui réussit plutôt bien avec une septième place au Japon et une cinquième en Australie.

« Cette course fût l’une des plus folles que j’ai disputée ! Dans le premier tour j’étais à l’extérieur du virage N°3 lorsque j’ai vu une moto voler vers moi, j’ai dû m’écarter pour l’éviter en passant par le bac à graviers. Je suis reparti dernier mais je voyais les pilotes devant moi se crasher sans cesse. Je savais qu’il y avait de grandes chances pour que la direction de course sorte le drapeau rouge. J’espère sincèrement que John McPhee va bien, mais pour moi, le nouveau départ était la meilleure chose qui pouvait m’arriver.

La deuxième course a été incroyablement mouvementée. Ce fût une bagarre de chaque instant. A deux tours de l’arrivée, je savais que je pouvais me battre pour le podium, j’ai tout donné. Au final, je manque la troisième place de peu, mais je suis extrêmement heureux de cette cinquième place. C’est non seulement mon meilleur résultat de cette saison, mais c’est aussi mon deuxième beau résultat de suite après ma 7ème place la semaine passée ! »

L’un comme l’autre changeront de maison en 2018. Loi ira rejoindre la très bonne équipe Léopard, championne du monde en 2015 avec Danny Kent tandis que Xavier Siméon défendra les couleurs de Tasca Racing, une écurie à taille plus familiale, un peu comme SAG qui, on s’en souvient lui avait plutôt bien réussi. A cette occasion, le pilote belge retrouvera une Kalex tandis que Loi aura une Honda à sa disposition.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires