#MalaisianGP : les horaires, les duels au soleil et la photo de Valence



La Moto3 nous a amusé et nous a aussi fait peur à Philip Island mais pour ce qui est de l’enjeux, nous vous renvoyons directement à l’article où on vous explique ironiquement qu’aucun des six poursuivants de Brad Binder ne semble vouloir du titre de Dauphin de Binder.

Pour ce qui est de la catégorie reine, on dénombre deux duels majeurs, celui pour la seconde place opposant Rossi à Lorenzo séparés de 24 unités et celui pour le gain de la troisième place opposant Lorenzo à Viñales séparés de 11 points.

Pour le premier, nous avons d’un côté un pilote qui s’est offert une remontée incroyable en passant de la quinzième place sur la grille à la seconde au passage du drapeau à damier.

Son weekend en Australie résume à lui seul tout le paradoxe de sa saison avec, d’un côté, une qualification désastreuse avec comme circonstance aggravante une impression totale d’approximation et d’improvisation dans son box, et de l’autre une course sortie de nulle part où comme en Catalogne ou à Jerez, l’Italien s’est montré tout simplement irrésistible…du moins jusqu’à ce que ses pneus ne le lui permettent plus.

Son opposant pour cette seconde place n’est autre que Jorge Lorenzo, un pilote en pleine crise que même l’honneur et la fierté de terminer devant son équipier semblent ne plus émoustiller.

Le Champion du monde en titre ne s’est pas adapté aux Michelin, c’est en tout cas ce qu’il clame haut et fort à chaque Grand Prix, et sait que dès la saison prochaine, il devra non seulement batailler avec ses pneus mais aussi avec la Ducati. Est-il dans le doute ? Est-il démotivé ? A lui de répondre sur la piste mais Lorenzo est triple Champion du monde et ce n’est pas pour rien…méfions-nous de la bête qui dort !

Pour le second duel, nous avons toujours le même Lorenzo mais qui cette fois, se trouve dans la position du chassé avec, il faut le dire, un chasseur particulièrement motivé et en forme.

Maverick Viñales ne compte que onze unités de retard et on imagine facilement à quel point il aimerait débarquer chez Yamaha en s’étant offert la tête de celui qu’il vient remplacer !

Mais bien entendu, le duel qui nous attend et qui nous donnera envie de nous lever opposera Tom Lüthi à Johann Zarco.

Distancé de 22 points, Lüthi n’a évidemment pas le droit de terminer derrière Johann Zarco mais c’est lui le pilote en forme du moment, le carnassier de la catégorie et il est évident que lui n’a plus rien à perdre.

Le Suisse revient de tellement loin que cette seconde place est déjà une bénédiction. Mais personne ne veut de ce rôle de second parce que sur la traditionnelle photo de Valence, le dauphin n’apparaît jamais !

Mais pour voir tout cela, il faudra vous lever tôt et prêter une attention particulière au changement d’heure !

Vendredi :

Moto3 FP1 : 03:00 – 03:40

MotoGP FP1 : 03:55 – 04:40

Moto2 FP1 : 04:55 – 05:40

Moto3 FP2 : 07:10 – 07:50

MotoGP FP2 : 08:05 – 08:50

Moto2 FP2 : 09:05 – 09:50

Samedi :

Moto3 FP3 : 03:00 – 03:40

MotoGP FP3 : 03:55 – 04:40

Moto2 FP3 : 04:55 – 05:40

Moto3 QP : 06:35 – 07:15

MotoGP FP4 : 07:30 – 08:00

MotoGP Q1 : 08:10 – 08:25

MotoGP Q2 : 08:35 – 08:50

Moto2 QP : 09:05 – 09:50

Dimanche :

Moto3 WUP : 02:40 – 03:00

Moto2 WUP : 03:10 – 03:30

MotoGP WUP : 03:40 – 04:00

Moto3 RAC : 05:00

Moto2 RAC : 06:20

MotoGP RAC : 08:00

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de