#MalaysianGP, Moto2, vendredi : désavantage Rins



Quatre hommes peuvent encore prétendre au titre de champion du monde Moto2 avant Sepang : Johann Zarco (leader), Thomas Lüthi (+22), Alex Rins (+25) et Franco Morbidelli (+49). À l’issue de la première journée d’essais, l’Espagnol est le moins bien classé.

La présence de Franco Morbidelli dans cet article peut sembler « de trop », l’Italien étant quasiment éliminé dans la course à la couronne. Elle est cependant pertinente vis-à-vis de ses autres adversaires : s’il ne rattrapera (probablement) pas Zarco, il peut toujours prétendre à une place sur le podium. Seulement 24 points sont à combler par rapport à Rins, alors qu’il lui en a repris 42 lors des 3 dernières épreuves.

Et le pilote Estrella Galicia, dont le team-manager Michael Bartholemy fait l’un des favoris au titre en 2017, n’a pas manqué de s’illustrer en FP2. Avec une référence de 2’08.916, il a su imposer son rythme et figure au sommet de la hiérarchie à l’issue de la première journée. En 51 départs et malgré 7 podiums, Morbidelli n’a toujours pas gagné mais compte bien débloquer son compteur avant la fin de la saison en cours.

L’autre enseignement à tirer de ce vendredi, ce sont les difficultés rencontrées par Alex Rins. Johann Zarco (5ème) et Thomas Lüthi (7ème) sont dans le coup, mais l’Espagnol pointe 17ème à plus de 2 secondes du meilleur temps. Dans l’obligation de finir devant le Français s’il veut conserver une chance, le protégé de Pons ne s’est plus qualifié en première ligne depuis 7 Grands Prix. Lors des 2 derniers en date, il a chuté alors qu’il tentait de remonter le peloton. Autant dire qu’à l’heure actuelle, et même si tout reste à faire lors des qualifications, Rins est le maillon faible du trio des leaders… ce qui fait du Suisse le plus dangereux adversaire de Zarco dans la course à la gloire.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires