#MalaysianGP, Moto2, vendredi : désavantage Rins



Quatre hommes peuvent encore prétendre au titre de champion du monde Moto2 avant Sepang : Johann Zarco (leader), Thomas Lüthi (+22), Alex Rins (+25) et Franco Morbidelli (+49). À l’issue de la première journée d’essais, l’Espagnol est le moins bien classé.

La présence de Franco Morbidelli dans cet article peut sembler « de trop », l’Italien étant quasiment éliminé dans la course à la couronne. Elle est cependant pertinente vis-à-vis de ses autres adversaires : s’il ne rattrapera (probablement) pas Zarco, il peut toujours prétendre à une place sur le podium. Seulement 24 points sont à combler par rapport à Rins, alors qu’il lui en a repris 42 lors des 3 dernières épreuves.

Et le pilote Estrella Galicia, dont le team-manager Michael Bartholemy fait l’un des favoris au titre en 2017, n’a pas manqué de s’illustrer en FP2. Avec une référence de 2’08.916, il a su imposer son rythme et figure au sommet de la hiérarchie à l’issue de la première journée. En 51 départs et malgré 7 podiums, Morbidelli n’a toujours pas gagné mais compte bien débloquer son compteur avant la fin de la saison en cours.

L’autre enseignement à tirer de ce vendredi, ce sont les difficultés rencontrées par Alex Rins. Johann Zarco (5ème) et Thomas Lüthi (7ème) sont dans le coup, mais l’Espagnol pointe 17ème à plus de 2 secondes du meilleur temps. Dans l’obligation de finir devant le Français s’il veut conserver une chance, le protégé de Pons ne s’est plus qualifié en première ligne depuis 7 Grands Prix. Lors des 2 derniers en date, il a chuté alors qu’il tentait de remonter le peloton. Autant dire qu’à l’heure actuelle, et même si tout reste à faire lors des qualifications, Rins est le maillon faible du trio des leaders… ce qui fait du Suisse le plus dangereux adversaire de Zarco dans la course à la gloire.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store