#MalaysianGP, Iannone : « j'étais excité comme un nouveau-né »



Après avoir manqué quatre courses, Andrea Iannone n’avait pas envie de venir en Malaisie pour disputer une course risquée où les conditions de piste sont souvent extrêmes.

Toutefois Ducati a fait pression et l’employé s’est exécuté malgré une vertèbre T3 fraîchement ressoudée.

Mais puisqu’il était là et que pour y être il avait dû s’infliger un interminable vol d’avion, Maniac joe s’est dit qu’il allait en profiter et résultat des opérations, ce soir, il pointe à la quatrième place du classement de la journée.

Bien entendu, l’après-midi, sur une piste humide, il s’est abstenu de prendre le moindre risque.

«Ce matin, j’ai eu un bon feeling au moment de monter sur la moto. En fait, j’étais très heureux. A peine arrivé à Sepang j’ai senti la douleur, mais à l’heure actuelle ça ne va pas si mal, je réussissais à la supporter. De plus, je suis proche des meilleurs.
L’après-midi, j’ai décidé de ne pas prendre de risques, vu les conditions de piste. J’attendais que le temps s’améliore. Bien entendu, si demain nous avons les mêmes conditions, je prendrai la piste. Je dois dire qu’aujourd’hui, je n’avais pas trop envie de soumettre mon dos à l’effort et augmenter la douleur.
J’ai été impressionné de m’être approché à trois dixièmes de Marquez. En plus d’être rapide, j’ai aussi trouvé une bonne régularité malgré une absence de quatre courses. Les pneus et la moto se comportent bien.
Je suis heureux de rouler, les courses m’ont manqué, ainsi que l’équipe et tous les gens qui sont au tour de moi. A la fin de la FP1 j’étais excité comme un nouveau-né 
».

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de