#MalaysianGP, Moto2 : Johann Zarco décroche sa 2ème couronne en patron



Johann Zarco est double-champion du monde. Le français décroche la couronne Moto2 2016 grâce à un imparable triomphe sur le Grand Prix du Malaisie, où il était tout simplement plus fort que n’importe qui.

C’est sur un bitume mouillé que les pilotes rejoignent la grille, et les choses ne vont pas en s’arrangeant puisque la pluie (re)fait son apparition dans le ciel malaisien. Habitué aux bons départs, Jonas Folger claque le holeshot avec Franco Morbidelli dans la roue. S’il a rarement réussi ses envols cette saison, Johann Zarco ne s’est cette fois-ci pas manqué et sort troisième. Ses rivaux directs pour le titre sont plus loin, Thomas Lüthi étant pointé 8ème tandis qu’Alex Rins rôde aux alentours de la 15ème place.

Les chutes ne tardent pas à arriver : dès le deuxième tour, Axel Pons chute violemment alors qu’il occupait une excellente 5ème position. Même chose pour Mattia Pasini et le britannique Sam Lowes, auteur d’un 7ème résultat blanc en 9 courses (!). Quelques gouttes tombent encore sur le Circuit International de Sepang, mais le soleil pointe à nouveau le bout de son nez alors que Zarco s’empare de la 2ème place. Le trio de tête s’en va, séparé d’environ 1/2 à une seconde entre chacun d’eux.

Débute une longue partie de yo-yo entre les 3 leaders : les écarts sont globalement stables, grandissant parfois pour se resserrer ensuite. Derrière, la lutte pour le 4ème rang comprend un groupe de 5 hommes parmi lesquels Xavier Simeon, Hafizh Syahrin, Lorenzo Baldassarri, Alex Marquez et Tom Lüthi. Rins fait quant à lui son entrée dans le top-10, mais avec une bonne poignée de secondes de retard sur eux.

 

Le patron

À 8 tours du drapeau à damiers et alors que Folger enchaîne les meilleurs tours sur une piste s’échante, les 3 hommes se retrouvent quasiment roue dans roue. Deux boucles plus tard, le français passe à l’offensive et fait les freins à Morbidelli au virage n°4. Il s’empare des commandes de la course et compte, à la fin du même tour, près d’une seconde de marge. Cinq kilomètres plus tard, son avance est multipliée par deux. Personne ne le reverra plus jamais, et à l’arrivée le pilote Ajo ajoutera un 15ème triomphe à son palmarès.

Ce qu’a fait Johann aujourd’hui est digne d’un champion avec un immense C. Alors qu’un podium aurait largement suffi, il n’a pas hésité à jouer la gagne – en fin stratège – et prendre tous les risques pour l’emporter dans des conditions de piste dangereuses. À l’arrivée, ses adversaires se sont d’ailleurs demandés comment faisait-il pour aller si vite avec des pneus pluie alors que le goudron séchait. Pole, victoire, meilleur tour et couronne : le week-end de Sepang 2016 ne sera finalement rien d’autre qu’une leçon donnée par le professeur Zarco, en larmes lors de la célébration.

Second, Franco Morbidelli enregistre son 8ème podium mais n’a toujours pas gagné. Jonas Folger fait son retour sur l’estrade, lui qui n’y était plus monté depuis son succès en République-Tchèque. Lorenzo Baldassarri se classe 4ème, Hafizh Syahrin offre un top-5 à son public et Thomas Lüthi (6ème) conforte sa place de dauphin au général. Coup de chapeau aux pilotes Tech3 Xavi Vierge (8ème) et Isaac Viñales (9ème), seulement séparés par un bon Luca Marini (9ème). À noter les premiers points en carrière pour le wild-card local Ramdam Rosli (12ème).

Johann Zarco décroche le titre de champion du monde Moto2 2016. Le français devient le premier pilote de l’histoire de la catégorie à réaliser le doublé, mais aussi le premier tricolore à avoir 2 couronnes. Un sacre amplement mérité pour le poulain de Laurent Fellon, vainqueur d’un-tiers des Grands Prix cette année. Malgré certaines contre-performances, il a su être fort dans les bons moments et marquer des points quand il le fallait. Félicitations à ses adversaires qui ont su lui mener la vie dure, repoussant l’échéance jusqu’en Malaisie.

La 18ème étape du Championnat du Monde 2016 se tiendra à Valencia dans 2 semaines. Il s’agira de la toute dernière course de Zarco en catégorie Moto2. Le titre est attribué mais ailleurs le suspense reste entier : pour la place de n°2, Lüthi compte maintenant 11 points d’avance sur Rins et 16 par rapport à Morbidelli. La 5ème position n’est pas non plus jouée puisque Lowes, Folger et Nakagami se tiennent en 3 unités. Signalons également que Luca Marini est aujourd’hui passé devant Miguel Oliveira (forfait) pour le rang de Rookie of the year.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de