#MalaysianGP, Bagnaia : un + 4 inespéré et un tour en Desmosedici à Valence



Pecco Bagnaia ne sera pas Champion du monde cette saison, c’est un fait certain. En revanche, jamais personne n’avait poussé une Mahindra aussi loin et c’est tout à son honneur.

Vainqueur à deux reprises pour un total de six podiums, Bagnaia occupe désormais seul la troisième place du Championnat du monde puisque hier, à Sepang, tous ses adversaires pour le titre de dauphin de Brad Binder ont tous chuté.

Il a gagné 4 places au classement général, pointe désormais à 19 points de Bastianini et, vu que la présence du pilote Gresini (accidenté à Philip Island) n’est pas garantie, tous les espoirs lui sont encore permis.

Et puis, cerise sur le gâteau, en gagnant à Sepang l’Italien a remporté le pari de remporter deux courses qu’il avait passé avec son équipe, en conséquence de quoi, il essayera la desmosedici à Valence. Une belle récompense pour un jeune de talent.    

« Je pense que c’était la meilleure course de ma vie. Il n’est jamais facile de rouler devant tout seul. Vous devez voir où se situe la limite est et essayer de rester aussi rapide que possible. Je pense que j’ai mûri parce que l’an dernier, j’aurais eu des difficultés à réussir une course comme celle-ci, alors nous avons fait un grand pas en avant et je dois vraiment remercier l’équipe. Ce fut probablement notre meilleur week-end de la saison, à la fin d’une année qui s’est avérée très positive. Il a fait beaucoup plus chaud pour la course que lors du reste du week-end et au début j’ai eu dur mais je me suis habitué. Une fois que j’ai vu mes rivaux tomber, j’ai décidé de pousser fort pour créer un trou, ce qui m’a permis de me calmer. Les pneus ont commencé à baisser en performance et dans le virage où les autres ont chuté, il y avait un peu d’huile donc j’ai fait attention à ne pas tomber dans le piège. Maintenant, je suis à la troisième place du championnat, ce qui est important avant d’arriver à Valence. C’était la course la plus difficile de ma vie mais maintenant nous avons deux victoires et six podiums cette saison. On peut désormais penser à Valence, où grâce à un pari que j’ai fait avec l’équipe si je gagnais deux courses, je pourrai essayer la Ducati ! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store