Zarco : « cette année, le top 10 était très rapide mais je suis champion ! » #2arco



Six, c’est le nombre de fois que Johann Zarco a vu la victoire lui passer sous le nez lors de ces…six derniers rendez-vous.

Une éternité qui avait permis à Tom Lüthi de revenir du diable vauvert et menacer jusqu’aujourd’hui le Champion du monde en titre qui, la saison dernière, face au manque d’opportunité réelle pour monter de catégorie, avait décidé de le remettre son titre en jeu.

Zarco a joué le jeu, il a plié mais il n’a jamais rompu et en grand bonhomme qu’il est, il a renouvelé son titre en y ajoutant la manière.

En effet, ce matin, Johann Zarco s’est montré irrésistible, parfait, champion, beau, grand, prêt pour le grand saut vers la catégorie reine.    

« Une course géniale, sur le mouillé ! Le départ a été bon, c’était bien de partir en pole position. La piste était plus glissante qu’hier car il y avait beaucoup d’eau mais j’ai pu rester correctement derrière Morbidelli car au final, Folger n’était pas aussi fort que ce à quoi je m’attendais. Suivre Franco n’était pas si facile que ça, il fallait rester concentré et j’avoue qu’au début, j’étais déjà content de pouvoir le suivre correctement sans commettre trop d’erreurs. Le but était de rester concentré puisque sans Lüthi et Rins sur le podium je savais déjà que le titre était en poche. Au fur et à mesure des tours, la piste s’est mise à sécher et comme hier, ce sont les conditions que je préfère et j’ai pu les exploiter au mieux. Lorsque Folger a commencé à remonter, j’ai doublé Morbidelli a six tours de la fin et j’ai pu prendre mes trajectoires, trouver mes sensations et gagner cette course. C’est évidemment génial d’avoir obtenu la victoire et le titre. Ce second titre d’affilée est bon à vivre et pas donné à tout le monde. Ça n’a pas été facile cette saison car que ce soit Rins, Lüthi, Morbidelli ou les autres, tout le top 10 allait très vite cette année. Dès que j’avais un petit problème, je perdais beaucoup de points, ça a rendu les choses difficiles mais finalement, je suis Champion et heureux de l’être ici en Malaisie ».   

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de