#MalaysianGP, Rossi : « 9 vainqueurs c’est super, mais c’est toujours moi qui suis refait »



Rossi n’a gagné ni à Philip Island, ni en Malaisie mais pourtant, aujourd’hui encore il a démontré qu’il pouvait nourrir énormément de regrets.

Ce titre 2016 est certainement amplement mérité par Marc Marquez mais Rossi avait les capacités pour l’emporter et il ne peut d’ailleurs que s’en vouloir à lui-même pour ses erreurs de débutant, comme à Assen, ses erreurs d’appréciation comme au Sachsenring ou alors à sa machine avec ses problèmes mécaniques comme au Mugello.

Le paradoxe de cette saison est que d’une part, il n’a peut-être jamais été vice-champion avec avec autant de points de retard (jusqu’à Motegi en tout cas) et d’autre part, il n’a peut-être jamais autant donné l’impression d’être aussi fort (en tout cas depuis son départ de chez Yamaha).

Quoi qu’il en soit, comme il le signalait, cette saison les fins de course ont souvent été difficiles et c’est un point sur lequel il devra travailler en vue de la saison prochaine, sa vingt deuxième en Grand Prix, sa dix-huitième en catégorie reine !!!

« Avant le départ, mon premier objectif était de terminer devant Lorenzo et puis c’était de gagner.

Lorsque vous avez la possibilité de clore la question, il faut l’exploiter. Je ne voulais pas chuter, lui donner 20 points et ensuite devoir tout jouer à Valence, une piste où j’ai toujours eu des difficultés et où Jorge est fort.

Bien entendu, j’ai pensé à la victoire et quand j’ai finalement pu passer Iannone, j’étais très optimiste. Cependant, l’asphalte a commencé à sécher et le pneu avant a surchauffé. L’avant s’est dérobé deux fois et j’aurais pris trop de risques si j’avais continué à pousser.

L’erreur au freinage n’est pas ce qui m’a coûté la course car Dovi était plus rapide que moi dans les derniers tours. Je le félicite pour cette belle victoire, c’est bon pour le championnat qu’il y ait eu 9 pilotes différents à gagner des courses cette année. Mais c’est toujours moi qui suis refait, Pedrosa, Crutchlow puis maintenant Andrea. J’aurais préféré qu’il gagne à Motegi (rires) 

Dernièrement, les fins de course sont un point faible sur lequel il faut travailler pour la saison prochaine avec la nouvelle Yamaha. La Ducati est la moto qui consomme le moins les gommes arrières et aujourd’hui, c’est ce qui a fait la différence. ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires