Elena Rosell : "La première année est difficile mais la Moriwaki ne nous aide pas vraiment"



Avec une 26ème position pour meilleure résultat, Elena Rosell ne connaît pas un début de saison très enthousiasmant.

A sa décharge, il faut signaler deux choses. La première est que son équipier, l’expérimenté Anthony West, n’a marqué des points qu’à une seule reprise, sous la pluie, au Mans.

Ensuite, le QMMF est le dernier team à utiliser la Moriwaki depuis la décision de Fausto Gresini de jeter l’éponge et d’opter pour Suter.

« On nous a toujours dit que la première année est très difficile, c’est pour tout le monde pareil, mais pour moi, ça l’est encore plus parce que la moto ne nous aide pas vraiment. Nous n’avons pas de set-up de base ! Partout, nous rencontrons les mêmes problèmes et ils sont difficiles à résoudre. Mais bon, c’est notre moto et nous devons travailler avec.

Je ne peux pas dire que nous allons changer de moto, mais si les choses n’évoluent pas, je suppose que l’équipe devra prendre des mesures ».

Moriwaki a fabriqué la première Moto2 championne du monde, en 2010, avec Toni Elias et aujourd’hui, elle pourrait disparaître du plateau 2012.

Comme quoi, le succès peut parfois être le pire ennemi d’un constructeur !  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur facebook

Source : motocuatro

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de