[Mercato'17] Moto2 : Stefano Manzi signe avec VR46



Stefano Manzi participera au Championnat du Monde Moto2 l’an prochain. L’Italien a signé avec le Sky Racing Team VR46, qui effectuera sa première saison en catégorie intermédiaire.

Approché par la structure VR46 il y a quelques semaines, Stefano Manzi en est désormais la nouvelle recrue. Il roulera en 2017 au guidon de la Kalex engagée par l’équipe, qui grimpe en Moto2 tout en conservant son team Moto3. Sterano sera le coéquipier de son compatriote Francesco « Pecco » Bagnaia, signé peu après le scandale ayant entraîné l’exclusion de Romano Fenati.

Quatrième du Grand Prix Moto3 de République-Tchèque, Manzi a depuis vu les projecteurs de braquer sur lui. Bien qu’âgé de 17 ans, le natif de Rimini mesure plus d’1m80 et a donc du mal à rouler sur les petites 250cc. C’est pourquoi il lui a été proposé d’entrer directement dans la classe des 600cc, « mieux adaptée à mon style de pilotage » selon le principal intéressé.

 

Qui est-il ?

Né le 29 mars 1999, Stefano Manzi a fait ses armes en MiniGP où il a décroché 2 titres de Champion d’Italie dans sa jeunesse. Arrivé en Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2012, il termine 13ème du classement général après être monté sur 2 podiums. L’italien se classe ensuite 3ème en 2013 devant un certain Enea Bastianini, mais il n’a que 14 ans et ne peut rejoindre le Mondial : sa carrière se poursuit donc en Rookies Cup. Elle se termine à nouveau en 3ème position, avec notamment une victoire devant son public à Misano.

L’année 2015 marque ses débuts en Championnat du Monde Moto3 au sein du San Carlo Team Italia. Avec seulement 10 points marqués à l’issue de ses 17 Grands Prix (il n’avait pas 16 ans au Qatar), il n’est pas reconduit et intègre le Mondial Junior en CEV dont il occupe actuellement la 12ème place provisoire avec un podium obtenu au Mans sur sa Mahindra.

En revenant en tant que wild-card sur le Mondial, Manzi a su saisir la chance de sa vie malgré une moto inférieure : 20ème du GP d’Autriche, il a ensuite réalisé une course extraordinaire à Brno où il s’est battu jusqu’au bout pour le podium. Quatrième à l’arrivée, il n’a pu rééditer son exploit à Misano où il est passé à une place du premier point. Qu’importe : la performance est là, sa situation s’est débloquée et il fait désormais partie des nouveaux espoirs de la vitesse transalpine. Un (jeune) homme à suivre.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de