#ValenciaGP, Moto3, QP : Canet, première dans sa province



Aron Canet partira en pole position demain sur le Circuit Ricardo Tormo, une première pour l’espagnol – né à 50 kilomètres de la piste. Côté français, personne ne s’est qualifié dans le top-20.

Le début de la session est tout ce qu’il y a de plus classique. Il reste une vingtaine de minutes de roulage quand l’allemand Philipp Oettl est le premier à passer sous les 1’39.556 (1’39.552), jusqu’alors le meilleur temps du week-end claqué par Enea Bastianini en FP2. À 10 minutes du terme, la quasi-totalité des 35 pilotes est aux stands et attend le moment, le lâché de fauves. Celui-ci arrive quand la montre passe sous les 6 minutes restantes.

Se tient alors une scène désormais habituelle : celle où des groupes de plusieurs pilotes se suivent, se dépassent, se repassent, prennent des risques mais n’améliorent guère. Le français Jules Danilo chute au virage n°5, imité par l’italien Andrea Locatelli quelques secondes plus tard. Les positions n’évoluent pas et l’on pense alors qu’Oettl va faire son hold-up, comme ce fut le cas sous la pluie d’Austin en avril dernier.

Aron chez lui

La situation se décante finalement dans les derniers instants. En champion du monde, Brad Binder s’empare du meilleur temps en 1’39.279, battant ainsi le chrono de référence de l’année 2015 (1’39.293 pour Miguel Oliveira en FP3). Le sud-africain est ensuite devancé de 18 millièmes par Aron Canet, auteur d’un dernier secteur de folie alors qu’il était pointé avec plus d’un dixième de retard en y entrant. Personne n’améliorera plus, le rookie espagnol décroche sa première pole position devant son public (il est né dans la province de Valencia).

Pour sa dernière course en Moto3, Brad Binder enregistre sa 11ème première ligne et la 4ème consécutive – record personnel. Ce sera également la seconde du japonais Hiroki Ono, revanchard après son déclassement à Motegi alors qu’il était monté sur le podium. Nicolo Bulega (4ème) est le premier italien et premier représentant du Sky Racing Team VR46 sur la grille, avec à ses côtés l’argentin Juanfran Guevara – qui espérait mieux au regard de ses essais libres – et Niccolo Antonelli, poleman en 2014.

Dans la lutte pour la place de vice-champion, Enea Bastianini (9ème) fait la meilleure opération. Ça a été un peu plus compliqué pour son compatriote transalpin Francesco Bagnaia (16ème), qui partira d’un rang devant Jorge Navarro. Fabio Quartararo s’élancera de la 23ème place, Jules Danilo de la 28ème et le wild-card Enzo Boulom depuis la 35ème.

La grosse chute – apparemment sans conséquence physique – de la séance est pour Adam Norrodin. Le malaisien a pulvérisé sa moto en tombant au virage n°12 alors qu’il était en passe de rentrer dans le top-20. À noter que personne n’a fait mieux que le record absolu de Jack Miller, établi en 2014 avec un tour en 1’39.068.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de