Lorenzo, Rossi et l’histoire des deux coqs dans le même poulailler



Après une histoire tumultueuse faite de manufacturier prié de s’en aller, de mur bâti, de coup bas, d’accusation de partage unilatéral de données…Valentino Rossi décidait en 2011 de rejoindre Ducati.

Si son biennat chez les rouges n’était pas à proprement parlé une pure réussite, en revanche, pour la tension existant entre lui et son ancien équipier, cette séparation tombait à point nommé et permettait aux deux hommes de plus ou moins enterrer la hache de guerre.

On se souvient d’ailleurs qu’au retour de l’italien chez Yamaha leur relation était même plutôt sympathique avec des propos comme « Vale reste Vale, il faut s’en méfier » et de l’autre côté, « moi je reviens, c’est Jorge le meilleur ».

Et tout se passait d’ailleurs plus ou moins bien jusqu’à la saison dernière lorsque Lorenzo tirait les marrons du feu et profitait de la rivalité exacerbée entre Marquez et Rossi pour devenir champion du monde.

Pour le nouveau pilote Ducati, cette nouvelle parenthèse dans leur cohabitation leur fera le plus grand bien.

« Mettre deux coqs dans le même box crée des tensions si on prend en compte le fait que l’objectif des deux est celui de faire tout son possible pour gagner. C’est normal, que cela soit avec Valentino ou tout autre pilote. Mais une fois que vous vous trouvez dans des équipes différentes, la tension redescend. Cela a été ainsi lorsqu’il est allé chez Ducati et je ne doute que cela le sera encore cette fois-ci puisque c’est moi qui ai fait le saut ».

O n’oubliera tout de même pas de se rappeler que lors de son passage chez Ducati, Rossi n’a jamais joué le titre et que donc Lorenzo et lui n’ont jamais été en concurrence ce qui, vu les résultats récents de la Desmosedici, risque de ne pas être le cas en 2017 et 2018.  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de