Cal Crutchlow charge la Honda… qu'il aime malgré tout !



Cal Crutchlow avait déjà confié que la Hondé était la machine la plus difficile à piloter en MotoGP. Le Britannique a réaffirmé ses propos auprès de nos confrères d’Autosport.

Bien qu’arrivé en 2011, Cal Crutchlow a déjà piloté la YZR-M1 (Monster Yamaha Tech3), la Desmosedici GP14 (Ducati Team) et la RC213V (LCR Honda). Chez Lucio Cecchinello, il avait dit de sa dernière machine qu’elle était la plus difficile à piloter… et son opinion est restée la même en 2016. La puissance agressive de la Honda, les changements apportés à l’ECU et les pneus Michelin n’ont pas facilité les choses. « Cette année, c’était même pire » confie le Britannique.

« Comme je l’ai toujours dit, la moto la plus facile était la Yamaha, juge le vainqueur des Grands Prix de République-Tchèque et d’Australie. La Ducati est au milieu, et la Honda est la plus difficile à piloter. Ton rythme cardiaque est beaucoup plus élevé que sur les autres machines. Physiquement, mentalement, tu dois tout corriger avec ta moto. [Sur les autres] Tu n’as pas à t’inquiéter du frein arrière, ou de si tu vas partir en wheeling. »

Malgré ce constat, l’ex-pilote en Championnat du monde Superbike approuve le constructeur nippon : cette difficulté, « c’est ce qui fait Honda, ce qui en fait un challenge ». Et d’ajouter, implicitement, que cela représente un facteur de motivation : « Si j’avais voulu changer d’équipe, je l’aurais fait. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments