Dominique Aegerter: «J’ai retrouvé mon enfant»



Il sort d’une saison particulièrement compliquée, qui s’est terminée par le divorce d’avec ceux qui l’accompagnaient depuis ses débuts en GP. Dominique Aegerter, cinquième du championnat du monde Moto2 en 2013 et en 2014 – année de sa victoire au GP d’Allemagne – entend bien relancer sa carrière en 2017.

On retrouve Dominique Aegerter sous de nouvelles couleurs…

C’est pour moi un très grand plaisir d’avoir rejoint l’équipe des frères Kiefer. Après une fin de championnat 2016 très difficile, je me sens en grande forme.

Un renouveau?

Un nouveau commencement. Le début d’une nouvelle aventure, qui me permet de retrouver la machine que j’ai le plus aimé, la Suter. C’est à son guidon que j’ai obtenu mes meilleurs résultats, que j’ai gagné.

Ces deux dernières années, quand bien même vous aviez demandé à vos désormais ex-employeurs, fin 2014, de passer de Suter à Kalex, vous n’avez jamais retrouvé votre aisance. C’était si compliqué?

Ce le fut, pour plusieurs raisons. Et n’oublions pas qu’en 2015, j’étais devant à Misano quand Alex Rins est venu me harponner et que ma saison s’est terminée à Aragon, après un accident dont là aussi je n’étais pas responsable.

Selon certaines personnes de votre entourage personnel, on parlait aussi d’un choc culturel, que vous n’étiez pas toujours très bien compris par vos techniciens, la plupart d’entre eux Français?

Pour moi, me retrouver dans une équipe allemande, avec un chef technique – Jochen Kiefer – qui parle ma langue maternelle, c’est un plus. Je connais ces gens depuis longtemps parce que, dans le paddock, je passe logiquement pas mal de temps avec ceux qui parlent allemand.

Vos premières impressions après les tests de Jerez de la Frontera, en novembre dernier?

J’ai rapidement retrouvé un bon feeling. La Suter, c’est «mon» enfant. Mais attention, nous avons encore pas mal de travail pour la rendre parfaite. Cela tombe bien, nous avons le temps et j’aime travailler. Et je suis impatient, après un hiver où j’ai passé du cross au dirt-track, de retrouver la piste, le week-end prochain.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store