Qatar, Rossi : « nous ne sommes toujours pas au point »



Si le test de Sepang était l’occasion des retrouvailles entre amis et ennemis et que celui Philip Island se déroulait sur un circuit assez particulier, le test de Doha, en revanche, est la dernière grande répétition avant le début du championnat et les pilotes de la catégorie sont là pour tout sauf pour rire.

C’est évidemment le cas pour les grands vainqueurs des deux premiers tests mais ça l’est certainement encore plus pour ceux qui, comme Valentino Rossi, n’ont pas vraiment eu des sourires à ramener dans leurs valises.

En effet, depuis le début de la présaison, l’Italien est dominé par son équipier, Maverick Viñales et Doha était donc l’occasion pour lui de tenter de remettre un peu d’ordre dans la hiérarchie d’Iwata.

Pourtant, il devra de nouveau s’y atteler demain car comme en Australie, Viñales mais aussi Folger, ont terminé devant lui.

Quoi qu’il en soit, comme il rappelait en fin de soirée, les choses ne vont pas si mal même si, de son propre aveu, il reste énormément de travail.      

« La journée s’est assez bien déroulée. Nous travaillons sur l’équilibre des poids et le feeling avec la moto, surtout en entrée de virage. En fin de compte j’ai fait 1.55.6, ce qui est un peu plus rapide que l’an dernier. Mais nous ne sommes toujours pas au point : nous devons nous améliorer, car je ne me ouche toujours pas comme je le voudrais. Ensuite, nous avons essayé les pneus mais, surtout avec l’avant, après quelques tours je rencontre beaucoup de difficultés, comme s’ils étaient trop tendres. C’est un problème que j’avais déjà eu dans le passé au test de Phillip Island. Ici cela dépend beaucoup des conditions de la piste, qui, au début, est très poussiéreuse, ce qui détruit le pneu. A force de tourner, elle devrait s’améliorer. Demain nous devrions mieux comprendre où nous en sommes.

Nous travaillons sur la position de pilotage parce que, comme je l’ai dit, je ne me sens pas bien en entrée de virage. C’est aspect qui devrait faire la différence mais nous devons poursuivre le développement ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de