Lorenzo : "ma relation avec Rossi ? Yamaha devait prendre soin de son diamant"



Pour Jorge Lorenzo, les années de cohabitation passées avec Valentino Rossi n’ont pas toujours été de tout repos.

On se souvient ainsi de la fin de la première ère où la tournée asiatique avait été le théâtre d’un véritable pugilat entre les deux hommes.

Rossi, qui revenait de blessure, avait alors pris un malin plaisir à essayer de gâcher la fête de couronnement de son équipier.

A Motegi d’abord où il avait soumis Lorenzo à un duel musclé alors qu’il n’était pas encore sacré, à Sepang ensuite où il s’offrait une « remontada » (depuis deux semaines tout le monde sait ce que cela veut dire), pour signer son 46ème succès sur la M1 le jour du sacre de son équipier.

Si la seconde ère semblait partir sur de bonnes bases avec un Rossi qui, après son échec Ducati, revenait profil bas chez Yamaha en clamant haut et fort qu’il n’était que le numéro deux, il est inutile de revenir sur le titre contesté de 2015, sur l’affaire du podium ou la volonté de l’espagnol de s’immiscer dans la procédure devant le TAS.

Selon Jorge Lorenzo, tout cela s’explique parce que Yamaha lui a toujours préféré Rossi, qui, comme il le dit, est une icône de la moto et du coup, a toujours permis à Yamaha de vendre beaucoup de motos.     

« Yamaha a eu un pilote icône de la moto, très médiatique, qui lui a fait vendre énormément de motos. Une situation pas facile à gérer quand nous étions tous les deux en lutte pour le titre.

C’était difficile d’avoir le même traitement que Valentino. J’ai compris qu’ils devaient prendre soin de leur diamant…dans le sens des ventes. Bien que plusieurs années se soient écoulées depuis son dernier titre, Rossi est encore très fort médiatiquement et continuera à faire beaucoup pour les ventes de la marque Yamaha. Du coup, dans ces conditions, c’est difficile que les deux pilotes reçoivent le même traitement en cas de situations extrêmes, de confrontations. C’est également le cas au moment où il faut endosser le mauvais rôle. Mais cela, j’ai toujours dit que je l’avais compris ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : Marca

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de