#ArgentinaGP, Moto3, Course : Mir au sommet du même podium qu'au Qatar



Seizième sur la grille, Joan Mir a remporté de main de maître le Grand Prix Moto3 d’Argentine. Déjà à ses côtés sur le podium à Losail, John McPhee et Jorge Martin l’ont encore accompagné sur l’estrade ce dimanche.

Parti depuis la pole position, John McPhee se fait souffler le holeshot mais reprend rapidement les commandes. Comme d’habitude, le peloton se met en place et ce sont bientôt une quinzaine de pilotes à lutter dans un massif groupe de tête. Un groupe dans lequel Niccolo Antonelli, à terre dès le deuxième tour – apparemment suite à un contac avec Romano Fenati –, ne figurera pas longtemps.

Devant, les cadors s’échangent la place de leader à chaque tour. Il faut attendre l’arrivée de Joan Mir, remonté depuis la 16e place de la grille, pour qu’un homme ne commence à enchaîner les boucles en tête – sans pour autant s’échapper. Il faut attendre la mi-course pour que les choses ne bougent vraiment. Profitant d’une escalade de chutes (Gabriel Rodrigo, Fabio di Giannantonio, Enea Bastianini), 5 hommes prennent la poudre d’escampette : Andrea Migno, Joan Mir, John McPhee, Jorge Martin, Philipp Oettl.

Mir persiste et signe

Tous veulent gagner, mais Mir semble plus à l’aise et prend la tête des opérations. Les kilomètres s’enchaînent, la bagarre fait rage mais l’Espagnol ferme les portes. Dans le dernier tour, McPhee se met dans sa roue et tente de passer à l’intérieur ; rien n’y fait. Plus fort que ses adversaires, Joan Mir remporte son 2ème GP consécutif. Tout comme au Qatar, McPhee et Martin montent à ses côtés sur le podium. Oettl et Migno complètent le top-5.

Près de 7 secondes derrière, Livio Loi prend une superbe 6ème place après avoir triomphé de Romano Fenati et Tatsuki Suzuki. Ce-dernier décroche le meilleur résultat de sa carrière sur l’autodromo Termas de Rio Hondo, tout comme son compatriote japonais Kaito Toba (10ème et meilleur rookie). Un temps aux avant-postes, Aron Canet et Nicolo Bulega sont finalement au-delà des 10 premiers. Quinzième, le jeune (16 ans) italien Tony Arbolino score son premier point.

Au classement général, Joan Mir fait carton plein : 50/50. Il compte 10 longueurs d’avance sur John McPhee et 18 de mieux par rapport à Jorge Martin. Le Français Jules Danilo n’a toujours pas marqué d’unité.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de