Lorenzo, Pedrosa, Dovizioso, le trio gagnant du Montmelò



On pensait que la course se déroulerait sous la pluie, mais il n’en a rien  été puisque le ciel est définitivement resté muet pour les trois courses de la journée.

S’élancer de la cinquième position n’est pas spécialement un problème pour Dani Pedrosa et le pilote Repsol l’a encore démontré, aujourd’hui, puisque c’est lui qui virait en tête au bout de la ligne droite.

Derrière lui, Ben Spies, son compagnon de ligne, trouvait également l’ouverture et se bloquait dans la roue du pilote Repsol.

Départ correct aussi pour Lorenzo qui complétait le trio de tête de ce premier tour, suivi de près par Andrea Dovizioso.

Mauvais départ, en revanche, pour Casey Stoner qui maintenait tout de même la cinquième position devant Cal Crutchlow.

Coup de théâtre à l’entame du second tour puisque Ben Spies, qu’on voyait enfin mettre sa saison en orbite, se montrait un peu trop optimiste en attaquant Pedrosa et perdait le contrôle de sa M1.

L’Américain repartait bon dernier mais au terme d’une course courageuse, il décroche tout de même la dixième position.

Devant, l’explication s’est résumée à un duel Pedrosa – Lorenzo. Le pilote Honda a pris par deux fois l’avantage sur le Majorquin mais une petite erreur à quelques tours de l’arrivée allait l’obliger à baisser pavillon face à ce qu’on peut appeler une démonstration du pilote Yamaha, une de plus.

Derrière, Andrea Dovizioso aura résisté, jusqu’au dernier virage, au retour de Casey Stoner et empoche son premier podium pour la marque aux diapasons ! Belle satisfaction donc pour l’écurie Tech3 qui voit ainsi son excellent début de saison enfin récompensé !

Crutchlow qui a cédé en fin de Grand Prix face à Stoner est cinquième.

Avec un meilleur début de course, Alvaro Bautista aurait certainement pu revendiquer un peu plus que cette, déjà très belle, sixième position.

Le pilote espagnol qui, dans un premier temps, a bien résisté au retour de Valentino Rossi, n’a toutefois pas pu remonter sur Crutchlow. Il n’échoue qu’à une seconde et demie du top5. Gros progrès donc pour le pilote Gresini.

De son côté, l’Italien, dont la Ducati a semblé plus performante même si, en fin de course, il a dû rendre la main, a pourtant été proche d’attraper le wagon des Tech3.

Ce sera, malgré tout, intéressant d’entendre le débriefing des pilotes Ducati afin de savoir si oui ou non, ils ont pu percevoir une amélioration de la moto.

Stefan Bradl termine huitième, Nicky Hayden neuvième, Spies dixième, Barbera onzième et Karel Abraham douzième.

En CRT, c’est Aleix Espargaro qui conforte son avance au championnat du monde puisque c’est encore lui qui conclut la course en tête de sa catégorie.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook          

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires