Le freinage… la bête noire de Iannone



Avec une chute au Qatar et un ride through, justifié ou pas, en Argentine avec comme conséquence une seizième place, le début de saison d’Andrea Iannone est cauchemardesque.

Pourtant, après Sepang, rien ne laissait présager une telle descente aux enfers de l’Italien et de sa Suzuki.

Selon lui, là où le bât blesse, c’est au freinage. Le pilote Suzuki n’y arrive pas et ne se sent pas en confiance avec le pneu avant Michelin.

La nouvelle ‘ancienne’ gomme sera-t-elle la solution ? Peut-être mais en attendant, avec zéro point au moment d’aborder la troisième manche, une chose est certaine … Iannone se doit de marquer des points.

« Le principal problème c’est le freinage. Je ne suis pas très rapide au point de freinage, d’ailleurs, je ne suis pas très rapide en général. Je perds trop par rapport aux autres pilotes, même par rapport à moi l’année dernière. Nous avons les mêmes problèmes sur piste humide. Le feeling avec la moto était mauvais, la roue avant bougeait beaucoup, en particulier au freinage. L’an dernier, pendant le warm-up qui s’était déroulé sur le mouillé, j’avais été très rapide sur cette piste. Cette année, tout était différent et je ne sais pas pourquoi. Maintenant, nous essayons de mieux comprendre la situation et d’apprendre de nos erreurs. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de