#AustinGP : Lorenzo explique ce que certains ne veulent vraiment pas comprendre



Il y a quelques jours, j’avais estimé qu’il était de mon devoir en tant que rédacteur en chef de GPInside de défendre Jorge Lorenzo suite à son geste d’énervement vis-à-vis de sa machine en Argentine.

Le propos n’était certainement pas d’excuser le geste mais de le relativiser et en tout cas de dénoncer un acharnement excessif contre ce pilote aimé de quelques-uns mais surtout détesté de beaucoup.

Les commentaires sur notre page Facebook avaient alors montré que vous étiez peu nombreux à me suivre dans mon raisonnement et c’était bien entendu votre droit le plus absolu.

Hier, à Austin, le principal intéressé s’en est lui-même expliqué et au final, il n’a pas vraiment dit autre chose que ce que nous avions imaginé comme explication.

« Ce n’est pas beau et je n’en suis pas fier, je vais essayer de faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Parfois, il arrive à un athlète d’avoir un moment de colère, comme un joueur de tennis qui jette sa raquette, mais cela ne signifie pas qu’il méprise le sport ou autre chose. J’étais très en colère à ce moment-là, je savais que l’erreur m’était totalement imputable, je n’ai jamais reporté la faute sur la moto ou sur Iannone.
Quelques opportunistes ont modifié la réalité en disant que je criais sur la moto, mais je n’ai jamais parlé à une moto, ou ils ont fait croire que je méprisais la Ducati ou le travail des mécaniciens, mais la vérité est que je suis fier d’être là où je suis et heureux du travail que nous faisons. Il n’y a rien d’autre.

Personne ne m’a fait de reproches chez Ducati et en fait, je me sens très protégé. C’est dans les moments difficiles qu’on démontre sa fidélité, quand tout va bien c’est facile. J’essaye de m’adapter le plus vite possible à la Ducati, même si cela prend plus de temps que prévu. Dans ces moments-là vous avez besoin de plus de kilomètres, mais je fais tout pour y arriver. Je pense qu’il y a encore une chance de gagner cette année. »

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de