#AmericasGP : Viñales aurait pu créer la surprise, Rossi la crée



Si notre titre est un peu disproportionné par rapport à la réalité, ne vous y méprenez pas et rassurez-vous, nous parlons bien de surprises à différents niveaux !

En effet, lorsque nous évoquons le cas Viñales en disant qu’il aurait pu créer la surprise, c’est parce que lors de la première session, l’espagnol avait repoussé l’invaincu (sur le CotA) Marquez à plus de 5 dixièmes alors que lors de la seconde, il a dû lui rendre la main.

En revanche, pour Rossi, la surprise consiste simplement en le fait que lors des deux premiers rendez-vous, l’italien ne nous a pas habitué à terminer quatrième de la première journée.

Pourtant, aujourd’hui, au prix d’une grosse amélioration sur le final, il a su se rapprocher à une distance raisonnable du leader même si, après l’incroyable performance de Zarco, il n’est que le troisième pilote Yamaha.

Maverick Viñales : « Je suis vraiment content, nous avons travaillé très dur pour la course. Nous sommes assez confiants, je sais que nous pouvons faire du très bon travail. Je travaille bien, je travaille fort sur la moto, je sens que je suis à un bon niveau. Nous devons encore travailler sur l’électronique dans de nombreux endroits. Je me sens bien, c’est quelque chose d’important. Nous nous sommes concentrés sur nous-mêmes. Nous faisons du bon travail tout le temps, nous essayons de nous améliorer progressivement. C’est important pour nous de travailler pour la course, en nous préparant pour les dix derniers tours, parce que c’est là que nous pouvons nous améliorer. »

Valentino Rossi : « Sur cette piste, les winglets peuvent vous aider. Il y a beaucoup d’accélérations à faible vitesse, mais il y a également beaucoup de changement de direction, alors nous préférons rouler avec le carénage normal. C’était un meilleur début par rapport aux deux premières courses, où la situation avait été désastreuse. Je pense que cela est très important pour nous, car nous n’avons pas beaucoup changé la moto par rapport à l’Argentine et nous avons essayé de comprendre si la moto fonctionne également sur cette piste très différente. Déjà ce matin, j’étais dans le top10 et pas loin du premier. Il semble que nous pourrons apporter quelques ajustements, mais maintenant, nous avons une meilleure compréhension des réglages de base. L’après-midi, j’ai réussi un bon tour avec le pneu plus tendre. Je suis quatrième, mais nous devons encore travailler sur le rythme. Surtout le freinage, j’ai du mal à arrêter la moto mais par rapport au Qatar et à l’Argentine, c’est certainement un meilleur démarrage. Après le Qatar, je m’attendais à de meilleurs résultats, mais en Argentine, j’ai beaucoup souffert. Là, nous avons vraiment beaucoup modifié l’équilibre de la moto et maintenant j’ai un meilleur feeling. Pour moi, nous avons compris quelque chose d’important. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de