#FrenchGP : Rossi, entre émotion et interrogation



Au moment de se présenter à la conférence de presse, Valentino Rossi n’avait pas vraiment de motif de se réjouir puisqu’en plus d’avoir vécu un des plus mauvais weekends de ces dernières années à Jerez, son ami, Nicky Hayden, luttait toujours contre la mort sur un lit d’hôpital à Cesena.

C’est donc avec une grande émotion qu’il commentait le tragique accident du Kentucky kid.     

« C’était difficile à réaliser durant les premières heures. J’ai immédiatement contacté le docteur que je connais et qui m’a fait savoir que la situation était grave… C’est vraiment regrettable. Nicky vient d’une famille de pilotes. Il a un talent énorme, il a d’ailleurs été Champion du Monde. Mais c’est aussi un type bien, toujours avec le sourire. Nous espérons tous le meilleur. »

Il est ensuite revenu sur le weekend manceau en évoquant les difficultés rencontrées i y a deux semaines en Espagne.

« Le week-end de Jerez fut vraiment décevant. Nous nous n’attendions pas à ça, au vu de nos résultats sur les trois premières courses, d’autant plus que nous avions gagné l’an passé. Nous avons perdu l’avantage dont nous disposions, mais nous sommes toujours devant, ce qui est positif. Nous devons tenter de comprendre pourquoi nous avons eu tant de mal. En ce sens, nous ne savons pas trop ce qu’il faut attendre de ce week-end. Par le passé ce tracé a toujours bien convenu à la M1, à voir… On annonce aussi pas mal de pluie mais ce sera un bon test. Concernant le nouveau revêtement, nous avons eu un jour de test ici-même avant Jerez. Les conditions n’étaient pas fantastiques mais je pense qu’ils ont fait du bon travail : il y a beaucoup moins de bosses, le grip est meilleur. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de