#FrenchGP, Moto3, Race : Mir surclasse la concurrence et prend le large



Si on avait un moment cru que le Grand Prix de France se déroulerait sous la pluie, il n’en est rien puisque c’est sous un beau soleil que se sont élancés les jeunes loups du Moto3.

La température de la piste affichait un sympathique 28 degrés pour une température de l’air fixée à 18 degrés.  

On rappelle que c’est Jorge Martin qui partait en pole position. Ceci dit, ce matin, au warm-up, Joan Mir a signé le nouveau record de la piste.

L’espagnol était donc bien prêt à défendre sa place de leader du Championnat du monde et si c’est Martin qui réussissait le meilleur départ avec Fenati dans sa roue, Mir ne mettait pas un tour avant de revenir à la troisième place et même au contact de Fenati.

Malheureusement, au virage 6, Kornfeil, reparti après sa chute dès les premiers mètres du Grand Prix, laissait une énorme tâche d’huile qui allait causer la chute de nombre incroyable de pilote. Drapeau rouge.

Certains repartiront, d’autres abandonneront mais aucun ne semblait blessé. Par sécurité, Mir, Bulega et Antonelli étaient obligés de passer par le centre médical afin d’y passer un check-up mais c’est Bulega qui était le plus touché.

La course repartait donc pour 16 tours. Martin prenait de nouveau un excellent départ à l’inverse de Joan Mir qui cette fois, se laissait enfermer.

Mir remontait rapidement tandis que Fenati passait à l’attaque de Martin et menait la course au moment de passer pour la première fois la ligne d’arrivée.

Le leader du Championnat pointait à la quinzième place au premier virage mais gagnait dix positions en un tour. A la fin de la troisième boucle, Martin partait à la faute et Mir pontait à la seconde place à un peu plus d’une seconde de Fenati. La bagarre pouvait débuter.

Derrière ces deux hommes, la bataille faisait rage pour le gain de la troisième place avec comme protagonistes principaux, Binder (très acrobatique !), Canet et Ramirez.

Mais à mi-course, Fenati commettait l’irréparable et offrait la victoire à Mir sur un plateau d’argent.

Derrière Mir, les pilotes continuaient à se battre pour le gain de la seconde place ce qui faisait évidemment ses affaires.

Finalement, c’est Canet qui monte sur la seconde marche du podium et Di Giannantonio sur la troisième.

Binder, de son côté, a chuté dans le dernier tour et son équipier, Ramirez, doit se contenter de la quatrième place au terme d’une superbe course.   

Jules Danilo termine finalement à une bonne septième place alors que Livio Loi clôture en dehors des points à la seizième place.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook  

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de