#FrenchGP : au classement, Dani Pedrosa est n°1 Honda



Dani Pedrosa a obtenu au Mans un podium inespéré, lui qui partait treizième. Il est désormais le n°2 au classement général du championnat du monde MotoGP, et meilleur pilote Honda.


Voilà désormais trois Grands Prix que Dani Pedrosa ne cesse de gagner des places au classement du mondial. Dixième au soir de Termas de Rio Hondo, il bondissait de 4 rangs après obtention d’un podium à Austin (3ème). Vainqueur à Jerez, il glanait deux positions supplémentaires tout en reprenant de précieuses longueurs à ses adversaires. En France, profitant des chutes de Marc Marquez et Valentino Rossi, l’Espagnol s’est emparé du costume de dauphin après avoir franchi l’arrivée troisième.

« C’est un sentiment fantastique d’être sur le podium après m’être élancé de la 13ème position. » Peu de monde prévoyait en effet pareille performance après sa non-qualification en Q2. « Le début de course s’annonçait compliqué. Toute la nuit, j’ai pensé à la manière dont j’allais négocier cette chicane Dunlop. Elle est si étroite qu’il est difficile de ne pas se toucher ou de commettre une erreur en partant de si loin. Qui plus est, les écarts ont tendance à se creuser très vite, même si vous êtes rapides. Gagner du terrain n’est donc pas une mince affaire. »

 En dépit de ce 13ème rang sur la grille, l’officiel Honda était confiant. « Je savais toutefois que j’avais le rythme au regard de mes chronos du samedi. Cela m’a donné confiance, mais en même temps il fallait que je passe à travers cet enchainement de virages. Je suis resté concentré et au final mon départ fut correct, j’ai pu effectuer quelques dépassements. Au premier passage, je n’étais d’ailleurs pas si loin des leaders. Dès lors je me suis focalisé sur mon rythme. C’était délicat face à Dovizioso, car il était rapide en sortie de courbes et incisif sur les freins. »

 

 Parti de loin, DP26 a passé une bonne partie de sa course à remonter, faisant preuve d’une offensivité parfois inhabituelle chez lui. « La manœuvre sur Cal était limite, je l’admets. Mais il a commis une petite erreur, je me suis dit que c’était le moment pour le passer. Malheureusement il est revenu sur la trajectoire et nous nous sommes touchés. Heureusement personne n’est tombé, mais je tiens à dire qu’il n’y avait aucune mauvaise intention. J’ai ensuite rejoint Marc. Dans les derniers tours j’ai souffert de dribble, je ne pouvais pas revenir davantage. Et puis il y a eu ce ‘cadeau de Valentino’ à la fin… »

Derrière le (nouveau) Maverick Viñales se profile donc un carénage orange et rouge, mais pas celui que l’on pourrait croire. Discret, Dani Pedrosa empile les points et fait désormais office de n°2 mondial. Chez Honda, il est aujourd’hui le meilleur représentant puisqu’il devance son coéquipier Marc Marquez de 10 points.    

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de