#ItalianGP, Rossi : pas très bien mais un mieux est attendu

Valentino Rossi n’a pas reproduit les performances du Mans et pour cause, c’est blessé qu’il s’est présenté sur le circuit du Mugello.

Toutefois, même si la douleur semble bel et bien présente et que les résultats ne sont pas extraordinaires, l’italien a clôturé à moins de 7 dixièmes du leader du jour et le tout sans antidouleur.

Reste donc à voir si la situation s’améliorera d’ici dimanche puisque comme il le déclarait, les plus gros problèmes arrivent sur les longs runs.

« Comment cela s’est passé ? Ce fut une journée difficile ! Le Mugello, avec ces températures, c’est déjà une piste difficile, même lorsque vous êtes en pleine forme et moi, je ne le suis pas.

Ce matin, j’ai énormément souffert lors des accélérations, mon bras droit me faisait mal quand je devais rester collé au guidon. Je dois dire que je ne m’attendais pas ce problème et ce fut une mauvaise surprise.

Je n’ai pas pris d’antidouleur parce que lorsque je me suis réveillé, je souffrais un peu de l’épaule, mais j’ai essayé de ne pas utiliser quoi que ce soit. Après la première séance d’essais libres, j’ai rendu visite aux gars de la Clinica Mobile et on m’a donné des antalgiques.

L’après-midi, je me suis senti mieux, ce qui est positif mais j’ai eu du mal à respirer. Il est également difficile de faire de longs runs de plus de 5 ou 6 tours.

Le vendredi c’est toujours le plus dur, ensuite le corps s’habitue et la situation s’améliore.

Mais je n’ai pas que des problèmes physiques, j’ai aussi des soucis techniques et j’espère m’améliorer dans les deux domaines. Je ne suis pas très satisfait de l’équilibre de la moto, le feeling est très semblable à celui des premières courses. Ma position n’est pas bonne mais il faut aussi prendre en compte que nous sommes 16 pilotes sur 7 dixièmes.

Je dois penser pas à pas. Dès demain matin, je dois être en mesure d’entrer dans le top 10, sinon les choses deviendront compliquées. Pour la course, nous en parlerons demain soir car maintenant, c’est difficile de savoir dans quelle mesure nous nous améliorerons, que ce soit techniquement ou physiquement. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de