#ItalianGP, Moto3, FP3 : Mir en attendant mieux

Joan Mir (Moto3) s’est classé en haut de la feuille des temps de la FP3. Une séance qui n’a pas franchement été marquée par un duel insoutenable entre les cadors.

Les derniers essais libres Moto3 du Grand Prix d’Italie se sont (à nouveau) déroulés dans des conditions parfaites. Après une première partie de séance plutôt timide, Jorge Martin a été le premier à se lancer avec des gommes neuves pour passer sous la barre des 1’58. L’Espagnol est ensuite rapidement imité par quelques-uns de ses adversaires, et on imagine alors une fin de séance tonitruante où l’on se rapprocherait du record établi par Danny Kent en 2015 (1’56.615).

Que nenni ! Rares ont été les pilotes à véritablement améliorer leurs chronos dans les derniers tours. La faute à une volonté de se préserver pour la qualification, mais aussi parce que beaucoup cherchaient une roue en guise d’aspiration – ce qui n’a pas manqué d’en énerver certains, à l’image de Jorge Martin. À force d’attendre, de se jauger et de ne pas y aller, il ne s’est finalement pas passé grand chose.

À l’arrivée, le leader du championnat Joan Mir enlève la FP3 (1’57.462) sans avoir été plus rapide que Fabio di Giannantonio vendredi (1’57.328). Il devance le duo italien Nicolo Bulega-Romano Fenati, ainsi que le Britannique John McPhee auteur d’un bon dernier run. Neuvième, le rookie Tony Arbolino est à près de 7 dixièmes, ce qui n’est pas rien dans une telle catégorie d’habitude plus serrée. Mais les temps sont à relativiser, puisque plusieurs pilotes n’ont rien gagné par rapport à la veille. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de