Olivier Jacque : « Prototypes ou CRT, la Dorna doit faire un choix. Et vite ! »



Ce week-end, en catalogne, Olivier Jacque était l’invité d’Hervé Poncharal et nous ne pouvions pas manquer de lui demander ce qu’il pensait de l’évolution du championnat avec l’arrivée des CRT.

Il faut dire que l’ancien champion du monde 250cc, a connu, en 2002, ce déséquilibre entre les motos, même s’il était moins grand, puisqu’il a assisté à l’arrivée des quatre temps.

Pour ceux qui, comme lui, étaient restés avec les anciennes deux temps, la mission n’était pas simple de rester motivé, tout en sachant que de toute façon, ils ne pourraient pas se mettre en valeur !

Des pilotes comme Espargaro, de Puniet, Edwards ou même Pirro pourraient très certainement tirer leur épingle du jeu sur un prototype mais sur une CRT, leur seul espoir est quasiment de finir à moins d’une minute.      

« En 2002, j’ai vécu une situation un peu similaire avec l’arrivée des quatre temps puisque nous, nous étions restés en deux temps.

Il y avait tellement de différences sur un tour que c’était extrêmement difficile de se mettre en valeur.

Je peux comprendre qu’aujourd’hui, il y ait des problèmes économiques, mais bon, pour les équipes CRT, la mission est vraiment compliquée car même sous la pluie, il n’y a plus moyen de se battre contre une MotoGP.

Il faut donc que le championnat évolue soit vers le prototype, soit vers le CRT, mais c’est évident que la Dorna doit maintenant chercher à rendre la grille homogène afin de ramener un spectacle de haut niveau. Elle doit faire un choix et elle doit le faire vite ! ». 

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur facebook

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires