#ItalianGP, MotoGP (samedi) : Repsol Honda battu mais optimiste

Pas une Honda ne sera en première ligne demain au départ du Grand Prix MotoGP d’Italie. Pas de quoi inquiéter les officiels Repsol pour autant, qui sont malgré tout aux avant-postes au Mugello.


« Ces qualifications étaient loin d’être les meilleures, admet Marc Marquez. L’Espagnol s’est classé sixième en Q2, son plus mauvais résultat depuis… 2015, justement au Mugello. Il analyse : J’ai fait quelques erreurs, j’ai mal calculé mon coup en termes d’aspiration car je suis revenu trop tôt sur Zarco dans mon tour rapide. » À l’arrivée, un 1’47.050 qui le relègue à près d’une demi-seconde de la pole position de son compatriote Maverick Viñales, cinq rangs plus haut.

Mais MM93 trouve néanmoins du positif dans sa journée de samedi, et se veut optimiste : « Sur le papier, j’avais le 2ème temps. En FP4, j’avais d’ailleurs plutôt un bon rythme en pneus usés, ce qui est positif en vue de la course. Mais en qualifs, nous n’étions pas au mieux. Nous étions en difficulté avec le pneu avant, qui était un peu trop soft. Quoi qu’il en soit, nous ne sommes pas loin avec ces réglages. Demain nous devrons faire le bon choix de pneus et je pense que nous serons en mesure de nous battre pour le podium. »

Concernant son coéquipier Dani Pedrosa, numéro 2 mondial au classement général et cinquième sur la grille, il estime que sa qualification est bonne « parce que sur ce circuit c’est facile d’être suivi et de perdre des positions. Finalement, je pense que cinquième est un bon résultat. Les chronos n’étaient pas extrêmement rapides, peut-être parce qu’il faisait très chaud et que c’était difficile de faire de bons temps. » Le pilote Honda préfère donc voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Quant à la course, il est lui aussi confiant : « Nous avons beaucoup travaillé avec les pneus, récoltant les informations pour faire notre choix demain. Il y a plusieurs autres pilotes qui ont un bon rythme, mais nous devons nous concentrer sur notre machine et nos pneumatiques, essayer de faire de notre mieux avec, prendre un bon départ, être solide dans les premiers tours puis maintenir un bon rythme. » Telle sera donc la stratégie du vainqueur du Grand Prix de Jerez.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de