#CatalanGP : Folger et Zarco optimistes

Jonas Folger et Johann Zarco étaient de retour en piste après un Grand Prix d’Italie où, contrairement aux autres Grands Prix, ils n’avaient autant brillé.

Pénalisé par ses débuts de course, l’allemand a travaillé pendant toute la journée avec le pneu medium afin de trouver ses marques. Cette solution semblait idéale puisqu’il concluait avec le troisième temps de la seconde séance.

Jonas Folger : « Nous avons bien commencé le week-end et je suis ravi de la façon dont la journée s’est passée. Pour être honnête, il a fallu un peu de temps pour m’adapter et comprendre la nouvelle chicane, laquelle est un peu étrange en comparaison à l’ancienne version. Nous avons toutefois essayé de nombreuses choses aujourd’hui afin de prendre la bonne direction concernant les réglages de la moto. Je dois dire que c’était la meilleure solution, car nous avons désormais les idées claires. Nous avons également bouclé de beaucoup de tours avec le pneu médium. Au final, nous avons parcouru la distance de la course avec le même train. J’ai ensuite passé les softs et j’ai nettement progressé. Ce fut une bonne journée pour nous, puisque j’ai pu améliorer à chacune de mes sorties. J’espère que nous pourrons continuer ainsi demain. »

De son côté, Johann Zarco a connu une journée en deux temps avec très peu de tours lors d’une FP1 disputée sur une piste séchante et une après-midi prolifique au cours de laquelle il réussissait le sixième chrono.

Johann Zarco : « La journée a été assez compliquée, en tout cas plus difficile que ne laisse penser la place que j’occupe pour l’instant au classement. On a une moto qui bouge énormément en ligne droite ainsi qu’à la réaccélération. On dirait qu’on a du mal à exploiter le pneu médium à l’arrière. À côté de ça, il y a déjà des points positifs… Comme souvent, il va falloir trouver des compromis. Ce matin, nous n’avons pas pu faire beaucoup de tours sur le sec, mais j’ai tout de même profité de l’occasion pour prendre mes marques et découvrir le nouveau tracé en pneus pluie. C’est ce que j’avais fait au Mans. Dans ce cas de figure, il n’y a jamais trop de monde en piste, cela permet d’augmenter le rythme au fur et à mesure tout en prenant son temps. On va devoir trouver des solutions demain matin avant la qualification, mais je suis optimiste. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de