Jicé vous regarde… Dovizioso, la force tranquille

Chaque jour qu’il passe dans le paddock, Jicé propose aux lecteurs de gp-inside.com un petit pamphlet de très exactement 999 signes – allez savoir pourquoi ? – sur un sujet qu’il choisit au gré de ses humeurs.


Un paddock de GP est un microcosme qui représente, dans un espace restreint, le monde, la vie, parfois malheureusement la mort. Cette miniaturisation de la diversité est intéressante, parce qu’elle permet de faire cohabiter des grandes gueules et quelques timides, des étoiles qui brillent en plein jour et d’autres qui ne sont jamais plus heureux que lorsqu’ils sont dans l’ombre. Pour en surgir au moment opportun.

L’aura planétaire de Valentino Rossi, les coups de gueule de Crutchlow, les acrobaties plus ou moins volontaires de Marc Marquez, le calme de Pedrosa, les jérémiades de quelques autres, c’est un ensemble de caractères différents qui s’expriment habituellement chaque quinzaine (deux dimanche de suite, en ce début juin). Et le gagnant de la quinzaine est Andrea Dovizioso, la force tranquille, l’employé modèle, le pilote le plus sous-estimé, donc malheureusement le plus sous-payé de la catégorie. Deux courses, deux démonstrations : c’est rouge et ça va vite, c’est la Ducati n°4 !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store