#CatalanGP, Rossi : « depuis Valence je dis que cette moto souffre de sous-virage »

Avec une huitième place qui, sans l’erreur de Danilo Petrucci devait être une neuvième position, Valentino Rossi a effectué une mauvaise opération même si avec la dixième de Viñales, il lui a repris deux points.

Comme à Jerez, le pilote Yamaha a souffert des températures élevées mais au-delà de cela, c’est depuis le début d’année que l’Italien doit forcer pour se maintenir dans le haut du panier.

En cause, un sous-virage pénalisant sur une machine qu’il n’apprécie pas totalement et dont il avait dénoncé le mauvais comportement dès les essais de Valence. Toutefois, comme il le rappelait cet après-midi, en novembre Maverick Viñales avait su mettre Iwata sur un petit nuage et en conséquence, la hiérarchie de la marque aux diapasons n’a peut-être pas été assez attentive aux commentaires du nonuple Champion du monde. 

« Je suis très, très triste pour ce week-end. C’est une de mes pistes préférées, j’y ai gagné l’an dernier, et je m’attendais à disputer une bonne course. Mais j’étais inquiet parce que le niveau d’adhérence est similaire à celui de Jerez. Ces courses avaient été les meilleures en 2016 et sans aucun doute, ce sont les pires de cette saison. Cela ne fait aucun doute.

Bien entendu, je n’avais pas de traction et j’ai vraiment dû ralentir à la fin mais le plus gros problème était autre. Cette moto souffre de sous-virage, je n’ai pas la confiance en entrée de virage que j’avais la saison dernière. La moto ne tourne pas comme elle devrait, nous devons être fort couché et de cette manière nous stressons les pneus.

La vieille moto avait beaucoup de problèmes mais elle stresse moins l’arrière et est plus facile à piloter. Je pilote la M1 depuis des années, je suis un bon metteur au point et avec cette machine, il est difficile de terminer les virages.

Quand j’ai testé la nouvelle moto à Valence, j’ai immédiatement eu ce sentiment. Mais Viñales est arrivé de chez Suzuki, il était motivé et il a été le plus rapide lors des tests, puis il a commencé à gagner. Tout semblait en place et puis, revenir en arrière est toujours mauvais.

Même quand j’étais compétitif comme au Mans et au Mugello, le problème à l’avant est toujours resté le même. Ici aussi, nous avons payé le choix de ne pas faire des tests avant la course. Nous avons préféré la France, mais ce sont des décisions prises il y a plusieurs mois.

Après les essais à Jerez, j’ai fait quelques demandes à Yamaha et demain, lors des tests, nous aurons des nouveautés à essayer et nous verrons si elles me conviennent. En ce moment, il faut juste que je me concentre sur moi-même. Au championnat nous sommes 5 pilotes en 28 points et Maverick est devant tout le monde, il ne faut pas oublier. Sans ma chute au Mans, je ne serais pas loin. C’est une saison très étrange avec un niveau très élevé. Il faudra être bon pour limiter les dégâts quand les choses vont mal et capitaliser quand elles vont bien ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de