#DutchGP, Moto3, FP3 : il pleut, tout est à (re)faire !

La pluie a fait son apparition dans le ciel d’Assen en ce samedi de qualifications. Tout est à refaire. Avant la QP, le local Bo Bendsneyder a pris les commandes.

Des chutes, des chutes et encore des chutes : Kaito Toba, Aron Canet, John McPhee, Philipp Oettl, Tony Arbolino, Darryn Binder, Lorenzo Dalla Porta… Une quinzaine de chutes. C’est l’élément à retenir de cette FP3 Moto3 du Grand Prix des Pays-Bas. La faute à la pluie, venue bouleverser la hiérarchie et rebattre les cartes. Car dans ces conditions, et sur une piste aussi particulière à rouler, tout est à refaire.

Le bitume humide a ainsi permis à Bo Bendsneyder de frapper un grand coup. À domicile, le Néerlandais s’est fendu d’un 1’57.078 qui met le second à 577 millièmes. Et quel second puisqu’il s’agit du thaïlandais Nakarin Atiratphuvapat ; à l’image d’un autre asiatique, Khairul Idham Pawi en 2015, il semble à l’aise sous la pluie. Troisième place pour le leader du mondial Joan Mir, qui se montre lui véloce sous toutes les conditions.

Excellente session de Jules Danilo, quatrième et confiant pour la qualification. Jorge Martin est cinquième, tandis que le sixième (Lorenzo Dalla Porta) est à plus d’une seconde de Bendsneyder. Huitième, Romano Fenati ne s’en tire pas trop mal et devance le malaisien Adam Norrodin. Le Belge Livio Loi pointe quant à lui douzième.

Certains favoris se retrouvent eux relégués bien plus loin que prévu : Aron Canet (dix-huitième), Philipp Oettl (vingtième), Enea Bastianini (vingt-quatrième), Marcos Ramirez (vingt-cinquième) […] Pour ces hommes là, il va falloir retrouver la confiance en QP.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de