Luigi Dall'Igna : « Les mauvaises décisions prises en MotoGP rendent le Superbike bien plus attrayant »



Le constructeur italien, qui a remporté 49 titres mondiaux dans son histoire, critique vivement les changements incessants dans le championnat du monde MotoGP, ce qui le rend bien moins excitant que par le passé.

Aprilia n’est plus présent dans la catégorie reine depuis 2004. Bien qu’il dispose désormais d’une affiliation en tant que fournisseur moteur pour plusieurs équipes CRT, l’accent principal d’Aprilia demeure le Superbike. Championnat dans lequel il est revenu en tant que constructeur en 2009. Le fabricant a depuis gagné 14 courses et glané la couronne des constructeurs en 2010.

Pour Luigi Dall’Igna, le directeur technique d’Aprilia en Superbike, le championnat du monde de vitesse a perdu de sa saveur au fil du temps. Selon lui, de mauvaises décisions ont été prises par la Dorna (Institution qui est à la base des changements de règlements : Passage du 2-temps au 4-temps, de la 1000cc à la 800cc, de la 800cc à 1000cc et de l’arrivée des CRT  en MotoGP).

« Il n’y a pas de stabilité avec les règlements. Chaque année il y a des changements, ce qui est très mauvais. Un autre point sur lequel nous sommes en désaccord, c’est l’adoption d’un ECU standard (système électronique sur les motos). Nous faisons nos appareils électroniques en interne, ce qui ne coûte pas très cher. Je parle plus en tant que fan que technicien, mais tous ces changements inappropriés rendent le championnat du monde Superbike beaucoup plus attractif et attrayant. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : Autosport

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires