#GermanGP : Jonas Folger (2e) « n'arrive pas à y croire ! »



Jonas Folger a obtenu au Sachsenring le premier podium de sa carrière MotoGP. Arrivé second, le pilote Tech3 a longtemps cru pouvoir battre Marc Marquez. Une performance qu’il n’est pas prêt d’oublier.

« Je ne sais pas vraiment quoi dire, sinon que je suis tellement heureux et que je n’arrive pas à y croire ! » C’est un Jonas Folger plus joyeux que jamais qui est monté sur le podium du Grand Prix d’Allemagne, son premier en carrière MotoGP. Le dernier allemand à avoir fait ça ici en catégorie reine se nommait Ernst Hiller, et c’était en 1971. Quant au dernier drapeau germanique hissé sur un podium MotoGP, c’était Stefan Bradl en 2013 à Laguna Seca (États-Unis).

Sa course phénoménale le place premier rookie et premier pilote Yamaha à l’arrivée. Mais surtout : il a été en mesure de tenir la dragée haute à Marc Marquez. Une étape importante a été franchie aujourd’hui. « Je me suis battu avec Marc pour la victoire […] J’ai montré que je pouvais monter sur le podium, ce qui donne des sensations géniales et un énorme boost pour la confiance. Dans le passé, Johann a fait de bonnes courses pendant que moi non, car je faisais des petites erreurs. Mais aujourd’hui j’ai finalement l’impression d’avoir montré mon potentiel. »

Une performance d’autant plus importante qu’elle lui a permis de progresser, comme il l’explique : « Je savais que Marc avait plus d’expérience ici. J’ai essayé de rester derrière lui et j’ai beaucoup appris. J’ai essayé de conserver mes pneus, différentes trajectoires et styles de pilotage. » Le voilà désormais septième à la mi-championnat, lui qui veut « profiter de ce moment et prendre le positif acquis ici pour Brno et le reste de la saison. »

Quant à savoir s’il aurait pu l’emporter ou non, Folger est « convaincu que j’aurais pu l’attaquer dans le dernier tour. Malheureusement, j’ai fait cette grosse erreur à 3 boucles de l’arrivée, parce que Marc a fortement retardé son freinage. […] Je voulais réduire l’écart, mais j’ai manqué de tomber deux ou trois fois. Alors je me suis dis : ‘Ok, j’ai essayé tout ce que je pouvais, maintenant je vais faire deuxième à la maison’. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires