#GermanGP : Jonas Folger (2e) « n'arrive pas à y croire ! »



Jonas Folger a obtenu au Sachsenring le premier podium de sa carrière MotoGP. Arrivé second, le pilote Tech3 a longtemps cru pouvoir battre Marc Marquez. Une performance qu’il n’est pas prêt d’oublier.

« Je ne sais pas vraiment quoi dire, sinon que je suis tellement heureux et que je n’arrive pas à y croire ! » C’est un Jonas Folger plus joyeux que jamais qui est monté sur le podium du Grand Prix d’Allemagne, son premier en carrière MotoGP. Le dernier allemand à avoir fait ça ici en catégorie reine se nommait Ernst Hiller, et c’était en 1971. Quant au dernier drapeau germanique hissé sur un podium MotoGP, c’était Stefan Bradl en 2013 à Laguna Seca (États-Unis).

Sa course phénoménale le place premier rookie et premier pilote Yamaha à l’arrivée. Mais surtout : il a été en mesure de tenir la dragée haute à Marc Marquez. Une étape importante a été franchie aujourd’hui. « Je me suis battu avec Marc pour la victoire […] J’ai montré que je pouvais monter sur le podium, ce qui donne des sensations géniales et un énorme boost pour la confiance. Dans le passé, Johann a fait de bonnes courses pendant que moi non, car je faisais des petites erreurs. Mais aujourd’hui j’ai finalement l’impression d’avoir montré mon potentiel. »

Une performance d’autant plus importante qu’elle lui a permis de progresser, comme il l’explique : « Je savais que Marc avait plus d’expérience ici. J’ai essayé de rester derrière lui et j’ai beaucoup appris. J’ai essayé de conserver mes pneus, différentes trajectoires et styles de pilotage. » Le voilà désormais septième à la mi-championnat, lui qui veut « profiter de ce moment et prendre le positif acquis ici pour Brno et le reste de la saison. »

Quant à savoir s’il aurait pu l’emporter ou non, Folger est « convaincu que j’aurais pu l’attaquer dans le dernier tour. Malheureusement, j’ai fait cette grosse erreur à 3 boucles de l’arrivée, parce que Marc a fortement retardé son freinage. […] Je voulais réduire l’écart, mais j’ai manqué de tomber deux ou trois fois. Alors je me suis dis : ‘Ok, j’ai essayé tout ce que je pouvais, maintenant je vais faire deuxième à la maison’. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de