Lin Jarvis : « Nous vivons une saison anormale »



Cinq vainqueurs après neuf courses disputées et pas moins de quatre leaders qui se sont succédés à la tête du championnat, ce n’est rien de dire que cette saison de MotoGP est pour le moins ouverte. Ce serait même la roulette russe à chaque meeting, les héros de la précédente échéance passant à zéro au suivant. Et inversement pour ces derniers. Un précipité instable qui n’a pas échappé au patron de Yamaha sur la piste Lin Jarvis. Pour lui, celui qui sortira vainqueur du chaos sera celui qui aura su éviter les erreurs…

Or, si son pilote le mieux classé actuellement dans la course au titre est celui qui compte le plus de succès, avec trois réalisations, à ce stade de la saison, c’est aussi celui qui a est parti par deux fois à la faute. Résultat ? Le voilà second au général malgré un départ en fanfare et derrière un Marc Márquez que l’on croyait perdu pour la cause après le Grand Prix de France. Et que dire d’Andrea Dovizioso sur une Ducati promise au raté de l’année dès l’entame des hostilités ?

Bref, cette année la vérité du jour et le mensonge du lendemain en Grand Prix. Il va donc falloir avoir les nerfs solides : « on a beaucoup parlé de notre châssis, mais nous vivons des situations à chaque Grand Prix qui sont de l’ordre de la surprise. On s’est donc adapté à cette situation en travaillant encore sur ce châssis. Nous avons remporté quatre succès pour le moment, après neuf courses. Ce qui veut dire que notre moto est bonne ».

« Tout doit être parfait cette année. La moto, le pilote, les pneus, les conditions de piste, tout doit être combiné idéalement. Ce qui veut dire qu’il faut travailler sur tous les détails. Durant la seconde partie de la saison, on va tester certaines choses. Nos ingénieurs travaillent à réduire nos points faibles et à renforcer nos avantages. Rien ne doit être oublié ».

Et cette discipline s’applique aussi aux pilotes… « Nous sommes en tête des classements constructeurs et des teams. Nos deux pilotes sont parmi les quatre premiers. C’est très serré et c’est ce qui me fait dire que nous vivons une saison anormale. Nous allons travailler dur pour développer la moto, mais il faut aussi éviter de faire des erreurs. La régularité sera la clé cette année ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de