Aprilia harponné par Cal Crutchlow !



Cal Crutchlow n’apprécie pas la mnière dont Aprilia traite Sam Lowes et il l’a fait savoir. Pour l’Anglais, le constructeur doit lui laisser deux ans avant de décider de l’écarter ou non.

« Il a passé plus de temps assis dans le garage que sur le circuit cette année. Il a eu beaucoup de problèmes mécaniques et ce n’est pas de sa faute. » Rapportés par nos confrères d’Autosport il y a quelques jours, les propos de Cal Crutchlow sont explicitement dirigés vers Aprilia. Voilà en effet quelques semaines que la marque italienne, insatisfaite des résultats de Sam Lowes (2 points et 4 abandons à la mi-championnat), chercherait à le remplacer plus tôt que prévu. Danilo Petrucci n’avait d’ailleurs pas caché avoir reçu une très bonne offre de sa part.

Revenant sur les performances de Lowes, Crutchlow explique que « ce qu’il fait avec la moto n’est pas fondamentalement mauvais, mais ce n’est pas bon. C’est exactement comme cela que je roulais quand je suis arrivé ici, et regardez où cela m’a mené. Et maintenant, regardez tout ce que j’ai fait durant toutes ces années. » Et le Britannique de se rappeler de ses propres débuts : « Je voulais arrêter et repartir en Superbike. Hervé [Poncharal] était le seul à me dire que j’avais seulement besoin de temps, de rester et d’essayer de me calmer. L’année d’après, j’étais quatrième du premier Grand Prix et j’ai ensuite eu deux podiums. »

Le pilote LCR Honda assure que « c’est comme ça que ça marche. Vous avez besoin d’expérience et de progrès. Mais pour cela, ils doivent laisser à Sam du temps. » Et il pense avoir mis le doigt sur le problème : « Les gens comparent les pilotes qui arrivent à Marc [Marquez] quand il était rookie. Vous ne pouvez pas faire ça. Vous n’avez aucune idée de ce que Marc peut faire avec une moto. Je le vois jour après jour, car je vois les données. Et vous ne pouvez pas comparer cela avec quelqu’un sur une moto différente. Je pense qu’Aprilia doit simplement lui donner du temps et il sera meilleur. Et si à la fin de l’année prochaine il ne l’est pas… »

« Si vous mettez Marc sur cette moto, il serait sur le podium. Alors pourquoi ne pas mettre la pression sur Aleix ? Je sais qu’Aleix a été le premier à remotiver Sam et je ne suis pas en train de le critiquer, c’est Aprilia que je critique. » L’opinion de Crutchlow est donc on ne peut plus explicite : Aprilia fait fausse route et doit laisser du temps à Sam Lowes pour qu’il fasse ses preuves au guidon de la RS-GP. Au moins jusqu’à fin 2018. « Aleix et Sam sont sont deux bons pilotes et je pense qu’ils méritent tout deux d’être dans l’équipe. » Pas sûr que le son de cloche soit le même chez les italiens…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de