Mercato'18 : Loris Baz et deux Anglais en danger



Le marché des transferts reste ouvert en MotoGP en vue d’une saison 2018 dont la physionomie n’est pas tout à fait figée. Certes, les ténors n’ont, a priori, aucun souci à se faire jusqu’à l’échéance 2019, mais, du côté des équipes dites satellites, des places sont à prendre. Comme à perdre. Ainsi serait-ce le cas d’un Loris Baz aux perspectives aussi troubles que celles de deux Anglais : Sam Lowes et Scott Redding.

Pour comprendre cette précarité pour le Français, il faut partir du cas de Jack Miller. L’Australien doit se décider sur son avenir une fois qu’il en aura fini avec son engagement à la course d’Endurance des 08h00 de Suzuka. Une épreuve qu’il va accomplir comme haut représentant Honda. Mais il sait déjà que, l’année prochaine, il ne sera plus un pilote officiel du HRC.

Une frustration qui pourrait déclencher un effet domino si l’Australien se décidait à aller voir ailleurs que chez Mac VDS Racing. Par exemple chez Pramac Ducati, ce qui pousserait Scott Redding vers la sortie. Ce dernier serait alors un candidat pour l’Aprilia, ce qui mettrait en péril le sort de Sam Lowes. Car ce dernier n’a aucune chance de se retrouver sur la Honda du Marc VDS Racing qui resterait, de fait, vacante.

Une Honda qui pourrait rester entre les mains de Tito Rabat qui est actuellement au sein de l’équipe belge qui a déjà intégré Franco Morbidelli dans son aventure MotoGP. Sauf que l’ancien Champion du Monde de Moto2 semble promis à un poste au sein de la structure Avintia qui garderait Hector Barberá. Un schéma qui pousse logiquement Loris Baz dehors.

Une mauvaise nouvelle pour le tricolore qui pourrait éventuellement penser à la seconde Ducati Aspar a priori encore libre. Actuellement, c’est Karel Abraham qui en a l’usage et il espère prolonger la relation l’an prochain. Cependant, Yonny Hernandez a des arguments sonnants et trébuchants qui pourraient bien faire craquer le patron Jorge Martinez.

La seule planche de salut des laissés pour compte seraient alors la future seconde Honda du team LCR. Mais là aussi, le choix irait plutôt vers Takaaki Nakagami, promu de la Moto2 pour assurer la présence d’un pilote japonais sur la grille de départ du MotoGP.   

Au vu de ce qui précède, force est de constater que tant Sam Lowes que Scott ReddingLoris Baz n’ont plus qu’à espérer leur pérennité parmi l’élite que dans un choix par défaut des employeurs … 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de