Les préparatifs de l’arrivée de Triumph vont bon train



On le sait depuis un bon moment mais ce n’est officiel que depuis quelques semaines, en 2019, les moteurs Honda du Moto2 seront remplacés par des moteurs Triumph.

Ces moteurs, qui, comme leurs prédécesseurs, seront entretenus par Externpro, vont évidemment nécessiter un gros travail des constructeurs qui devront adapter leur châssis à ces nouveaux moteurs.

Danny Aldridge, directeur technique du MotoGP, est revenu pour crashnet sur les grandes étapes de l’arrivée de Triumph en Moto2.  

« La décision de changer de motoriste est connue depuis un petit moment dans les coulisses. Je me rendrai chez Triumph lors de la pause estivale avec Externpro pour passer en revue toute les informations demandées par les fabricants de châssis lors de notre rencontre au Sachsenring.

Pour l’instant, le plus important est d’obtenir un dessin 3D du moteur, de savoir quels capteurs ils utilisent, quels éléments sont obligatoires et lesquels ils peuvent faire eux-mêmes. Mais le plus important à ce stade ce sont les dimensions physiques du moteur !

Nous avons commencé à rédiger ce qu’on appelle « l’information technique Moto2 2019 ». Nous l’avons fait pour les moteurs Honda depuis des années et maintenant, nous fabriquons une nouvelle version pour Triumph. Cette information fournit toutes les informations sur les points de montage, les dimensions du moteur. C’est la source principale d’information pour les fabricants de châssis.

Donc, Suter, Kalex, KTM, Tech 3 et Speed ​​Up n’auront aucun contact direct avec Triumph. Ils doivent passer par nous. Nous rassemblons toutes les informations. Il y aura deux points de contact pour Triumph, moi-même et Trevor Morris de Externpro. Nous produisons ce document, qui est mis à jour régulièrement et de cette manière, tout le monde reçoit la même information en même temps ». 

Externpro jouera donc un rôle clé dans la gestion des moteurs britanniques en étant, une fois de plus, le gardien de l’équité entre les équipes.

« Triumph enverra les moteurs standards à Externpro et ils feront les modifications pour la classe Moto2. Il sera plus puissant que le moteur standard, évidemment, mais comme pour les moteurs que nous utilisons maintenant, il est important que les moteurs soient aussi identiques que possible.

Il est inutile d’avoir un moteur à 150 cv si nous ne pouvons pas en avoir 30 exactement au même niveau. Donc, plus important encore que la puissance, c’est de s’assurer que chaque moteur ait la même puissance.

Externpro dispose d’un pool d’environ 120 moteurs en permanence avec ceux sur la piste et ceux qui sont en rénovation. Une fois rénové, ils sont testés et à partir de là, ils sélectionnent les moteurs les plus proches, avec une certaine tolérance, pour le prochain lot envoyé en piste. Ils sont vraiment extrêmement proches, c’est incroyable ! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de