Bradley Smith : « Je serai avec KTM en 2018 et on prépare spécialement l’Autriche »



On parle moins de lui que de son équipier Pol Espargaró, mais c’était déjà le cas du temps où ils partageaient l’auvent Tech3 Yamaha. Pour autant, il est aussi efficace, voire même plus lorsqu’il faut tenir la distance d’un Grand Prix. Ainsi se déroule la carrière d’un Bradley Smith toujours sous-estimé, mais indispensable à l’équipe. Surtout lorsqu’elle débute en MotoGP. C’est le cas de KTM, qui progresse à chaque sortie.

A chaque sortie et à chaque occasion prise pour s’en aller tourner sur une piste. Durant la trêve estivale, KTM a ainsi mis les petits plats dans les grands à Aragon en sollicitant non pas ses deux, ni ses trois mais bien ses quatre pilotes. En effet, aux côtés des titulaires Espargaró et Smith s’étaient joints Mika Kallio l’homme des tests du programme RC16 et Miguel Oliveira. Ce dernier représente brillamment la marque en Moto2 cette saison. Une catégorie où les Autrichiens débutent également !

« On a essayé beaucoup de choses. On a fait des progrès notables, on apprend beaucoup de choses pour réduire nos points faibles. On freine bien, on accélère bien mais on a du mal dans les virages. On verra si on sera prêt à temps pour amener les dernières évolutions au Grand Prix d’Autriche, car KTM voudrait avoir la meilleure moto possible là-bas ».

Le rendez-vous de l’année est donc avoué pour la marque de Mattighofen. Une performance est espérée sur le Red Bull Ring, soit le nom du sponsor principal de la RC16. Un objectif que l’on attribue souvent à Pol Espargaró. Mais Bradley Smith est aussi de la partie : « je pense que Pol s’est trouvé des réglages qui lui conviennent bien. Et il a toujours été le genre de pilote capable de réaliser une grosse performance sur un tour. Il a collectionné les pole-positons tant en 125 qu’en Moto2. Sa force, ce sont les qualifications ».

« Moi, c’est le contraire, je suis mieux en course. C’est une question de style de pilotage. Mais si vous regardez les résultats du Sachsenring, vous constaterez qu’après trente tours, Mika, Pol et moi finissons seulement séparés de trois ou quatre secondes alors que l’on est très différents ».       

Et il est vrai qu’entre les deux officiels KTM, la partie est équilibrée au bilan de cette première partie de saison. Pol Espargaró est vingtième au général avec quatorze points alors que Bradley Smith est juste derrière avec huit unités. Côté meilleures performances, l’Espagnol s’est qualifié huitième en France et a fini onzième à Assen. L’Anglais s’est installé dixième sur la grille de départ au Mans et a franchi la ligne d’arrivée tricolore treizième.

« Je me suis fait opérer le genou durant l’hiver et j’ai donc commencé lentement la saison. Puis au fur et à mesure des courses, je me suis amélioré et ces problèmes sont maintenant derrière nous. Plus je pilote la moto, plus rapide je suis à chaque fois. Je n’ai aucun doute sur le fait que je serai toujours chez KTM en 2018 ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de