Joan Mir : « Passer de KTM à Honda était mon choix »



Avec 6 podiums, dont 5 victoires, sans ne jamais pourtant s’être élancé de la pole position et avec 165 points au compteur, donc 37 de mieux que Fenati, son actuel dauphin au classement général, Joan Mir a réussi ce qu’on appelle une excellente première moitié de saison.

Déjà bien en vue en 2016 (une victoire en Autriche et deux autres podiums), il avait remporté le titre de Rookie de l’année lors d’une fin de saison complètement folle mais malheureusement, il avait également pêché par son manque de régularité.

Et cette irrégularité, il l’imputait en partie à une KTM très sensible que son équipe ne connaissait pas suffisamment que pour l’aider à la maîtriser.

Dès lors, il poussait Léopard à opter pour un retour à la Honda, avec laquelle ils avaient gagné le championnat 2015 et malgré des essais hivernaux sans grands éclats, il remportait le premier Grand Prix de la saison au Qatar.

L’équipier de Livio Loi est revenu sur ce début de campagne en compagnie de nos confrères de Solomoto.   

« En vérité, je ne m’attendais pas vraiment à disputer un aussi bon début de saison. Nous savions que le changement de marque par rapport à l’année dernière avait été un pas dans la bonne direction. Les premiers essais n’avaient pourtant pas été particulièrement bons. En fait, je me souviens que je n’avais pas un bon feeling avec la nouvelle moto.

Le déclic s’est passé au Qatar où nous avons effectué un grand pas en avant grâce à un set-up qui nous a rendu compétitifs. Maintenant, je me sens très à l’aise aussi bien avec la moto qu’avec l’équipe, et cela se voit.

La décision que nous avons prise à la fin de la saison dernière de passer de Honda à KTM était mon choix, et quand je prends une décision, j’essaie de tirer tout le monde vers l’avant même si je me trompe. J’entends assumer ma responsabilité.

C’est toujours compliqué de prendre une telle décision mais quand vous êtes convaincu à cent pour cent…vous n’avez aucun doute.

La KTM est une moto super sensible. C’est une très bonne moto quand elle au point. En revanche, lorsque cela n’est pas le cas, vous pouvez devenir fou, ce qui fait que vous devez disposer d’une super équipe qui la connaît parfaitement. L’année dernière, mon équipe ne connaissait pas la KTM, donc nous souffrions un peu plus. La Honda est une moto beaucoup plus facile. Une fois au point, vous ne devez pas toucher quoi que ce soit. Et cela, ça ne se produit pas avec la KTM. Elle va bien le matin, et l’après-midi vous vous demandez si on vous l’a modifiée alors qu’elle est exactement la même. »

Rappelons que la saison prochaine, Joan Mir sera pilote pour Marc VDS en Moto2. Un bel avenir semble lui tendre les bras.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store