La lune de miel entre Aki Ajo et KTM se terminera à la fin de cette saison



Coup de théâtre à Brno. Le paysage du Moto3 va radicalement changer en 2018 et ce n’est pas du fait de la disparition de Mahindra sur la grille de départ. En fait, KTM a décidé de revoir complétement sa politique de soutien aux équipes et de regard sur les pilotes qui les composent. Avec une conséquence collatérale identifiée : Aki Ajo. Qui n’aura plus le statut d’un team officiel dans la catégorie.

2017 aura peut-être été l’année de trop pour Ajo, même si le patron du sport chez KTM Pit Beirer dit le contraire. Reste que cette année, Honda a raflé neuf victoires en dix courses, ce qui ne s’était plus produit en cinq ans. De même, les situations d’Antonelli et de Bendsneyder au championnat ne plaident pas en faveur du team Ajo qui, pourtant, a un palmarès conséquent : en six ans de collaboration étroite, les Cortese, Salom, Miller, Oliveira et autres Binder ont agrémenté le palmarès de la marque de Mattighofen. Mais il faut croire que tout à une fin.

Pourquoi ? A cause d’une politique sportive à revoir. Pit Beirer explique : « en Moto3, il y a beaucoup de pilotes issus de la Red Bull KTM Rookies comme Mir ou Di Giannantonio et ils sont à présent assis sur une Honda. Il nous faut offrir à nos champions issus de la Red Bull Rookies Cup un meilleur avenir. Actuellement, on ne voit que le team Ajo qui est considéré comme un team officiel alors que réglementairement c’est impossible. Et les autres teams en KTM en sont mécontents. Il nous faut donc voir plus large ».

« C’est pour cette raison que nous allons réviser notre façon de voir les choses en Moto3. D’autres pilotes dans d’autres équipes en KTM peuvent être rapides. On l’a vu cette année avec Migno, Ramirez ou Guevara ». Aki Ajo est invité à rejoindre les rangs. Ce n’est décidément pas son année en Moto3 mais il peut se consoler de sa belle tenue en Moto avec Oliveira et… KTM !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de