La Thaïlande fait sa place dans le calendrier des Grands Prix



Le calendrier des Grands Prix en est aux prémices d’un changement qui va lui faire prendre du volume. Dix-neuf échéances en 2018, puis vingt en 2019 et peut-être plus si affinités ensuite, ce qui ne manque pas d’alerter les pilotes du MotoGP qui ne se voient pas faire plus de vingt meetings dans une saison. En attendant, le premier de cordée de cette ascension est la Thaïlande dont l’installation commence à faire effet.

La Thaïlande sera, l’an prochain, le nouveau rendez-vous d’outre-mer du calendrier des Grands Prix. Lan prochain, il faudra encore moins se blesser que les années précédentes, l’enchainement des meetings d’une semaine à l’autre sera moins une exception qu’auparavant. Ce week-end, par exemple, L’Autriche succès à Brno. Et dans le voyage par-delà les mers, la Thaïlande sera le quatrième rendez-vous après le Japon, la Malaisie et l’Australie.

Le tracé de Buriram sera l’heureux élu et il a démontré toute sa capacité à recevoir un événement de cet envergure en s’entraînant avec le Superbike. Et puisque l’on parle de découverte, on annonce que les tests d’intersaison se dérouleront là-bas, dans une période où c’était traditionnellement Phillip Island qui assurait l’astreinte.

On aurait donc le début des hostilités hivernales en Malaisie les 28 et 30 janvier avant d’aller à la découverte de Buriram les 16 et 18 février. Le tout avant d’aller au Qatar du 1er au 3 mars pour un lancement de la saison pensé pour le 18 mars, soit une semaine plus tôt que cette année. En 2019, il faudra caser la Finlande…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de