Lowes ? « Traité comme de la merde ! »



Cal Crutchlow est en colère. L’éviction de Sam Lowes de l’Aprilia Racing Team Gresini est pour lui une injustice. Selon le pilote Honda, plus de temps devait être laissé à son compatriote anglais.

L’opinion de Cal Crutchlow au sujet de Sam Lowes était connue depuis cet été. En danger quant à son maintien sur la grille en 2018, il pense qu’il « faut lui donner du temps. L’année prochaine, il pourrait faire beaucoup mieux. Il roule pour la première fois au guidon d’une MotoGP sur la plupart des pistes. Quand je regarde ma première année, c’était probablement encore pire. » Selon lui, Sam a été pressé alors qu’il faisait ses premiers pas dans la catégorie, au guidon d’une machine pas encore au niveau des Yamaha ou Honda.

Oui mais voilà : Scott Redding ayant signé chez Aprilia aux côtés d’Aleix Espargaro, Sam Lowes a perdu sa place. Et Crutchlow de déclarer, sans langue de bois : « Nous savons qu’ils l’ont traité comme de la merde. Nous savons que la moto ne fonctionnait pas dans de nombreuses sessions, et le chef d’équipe n’a pas été très bon. Il y a sans doute une centaine de raisons, et tout cela l’a de plus en plus démoralisé. Et maintenant, ils mettent sur sa machine un gars qui n’est pas meilleur que Sam. Quelqu’un qui a eu beaucoup de chance. C’est mon opinion, mais c’est la vérité. »

Pas tendre avec le constructeur italien, le Britannique ne l’est pas non plus avec l’Anglais de chez Pramac. Quand on lui explique qu’Aprilia l’aurait préféré à Lowes pour une question de chances de réussir (plus exactement de « moindre risque »), il répond : « Le moindre risque… Il a combien de top-10 cette année, [Redding] ? Combien de fois dans les points ? Au Sachsenring il a dit ce qu’il raconte toujours : manque d’adhérence à l’arrière. Je ne pense pas que faire signer Redding comporte moins que risques que Sam. »

« N’oubliez pas que je suis un ami de Sam, donc je sais depuis longtemps ce qu’il se passe. Ce qu’il s’est passé n’est pas juste. Il mérite une chance. Il est rapide, il ne comprend simplement pas tout pour le moment. Il n’y a que deux ou trois pilotes qui sont arrivés en MotoGP et ont directement compris comment il fallait faire. C’est une mauvaise situation, injuste. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de