Alex de Angelis de retour ? « Je cherche une nouvelle aventure » !



Et si Alex de Angelis réintégrait le championnat du monde Moto2 ? À 33 ans, l’ex-pilote MotoGP a été aperçu sur le Grand Prix d’Autriche… et ne veut se fermer aucune porte.

La carrière d’Alex de Angelis est un peu à l’image de celle de Mattia Pasini : intense, mouvementée, faite de moments de grâce comme de coups durs. Vice-champion du monde 125cc en 2003, deux fois troisième du mondial 250cc en 2006 et 2007, le San-Marinais a ensuite disputé une soixantaine de courses en catégorie MotoGP, faisant parfois le yo-yo avec la classe Moto2.

Passé chez San Carlo Honda Gresini, Interwetten Honda ou encore Forward Yamaha, il faisait partie du projet Ioda ART (Aprilia) en 2015. Une lourde chute à Motegi avait mis un terme à sa saison, et il a depuis rejoint le mondial Superbike. Mais en WSBK, de Angelis n’est pas parvenu à percer (un podium en 40 courses) et il est aujourd’hui sans guidon. Qu’à cela ne tienne : s’il aura 34 ans au début de la saison 2018, le natif de Rimini veut continuer à rouler. « J’adore la moto, je ne veux pas m’arrêter », a-t-il confié à nos amis de Speedweek.

Alex était au Red Bull Ring le week-end dernier. Pour assister au GP ? Oui, mais pas que. « Je suis venu à Spielberg pour me montrer aux équipes, et démontrer que je suis en bonne santé. Je regarde autour de moi et je veux obtenir un nouveau contrat pour 2018. Je suis à la recherche d’une nouvelle aventure. Je n’ai pas d’idée précise. Je suis intéressé par le championnat du monde Moto2, mais je pourrais aussi imaginer un rôle de pilote d’essais MotoGP pour une équipe d’usine. »

Alors, de Angelis sera-t-il sur la grille en 2018 ? L’homme aux 4 Grands Prix remportés – le dernier à Sepang en 2012 chez les Moto2 – le souhaite ardemment. Peu importe la catégorie, cela ferait de lui l’un des vétérans du paddock. Mais les récentes performances d’hommes tels que Valentino Rossi ou Mattia Pasini prouvent que quand on a la vitesse, la passion et l’intelligence de course, l’âge n’empêche rien. Affaire à suivre !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de